Le blog quotidien - non hétérophobe - de
Silvano Mangana. Maison de confiance depuis 2007.


lundi 25 février 2008

Bravo !

Depuis Simone Signoret (pour "Les chemins de la haute ville") en 1960, aucune actrice française n'avait remporté la fameuse statuette : c'est donc Marion Cotillard qui est sacrée meilleure actrice par la prestigieuse académie.
De "La môme" d'Olivier Dahan, c'est l'interprétation de la jeune actrice, habitée par le personnage d'Edith Piaf qu'on retiendra évidemment, car le film aura déçu les fans de la grande chanteuse disparue en 1963 le même jour que Jean Cocteau dont elle créa, à la scène, "Le bel indifférent" aux côtés de Paul Meurisse.
Ceux qui attendaient une biographie (aujourd'hui, on dit "biopic") de la bouleversante interprète de "La vie en rose" en furent pour leurs frais, le film mettant surtout l'accent sur les premières années de sa vie, et sur son histoire d'amour avec Marcel Cerdan, boxeur mort tragiquement.
Très "nouvelle qualité française", le film de Dahan a pour principaux atouts, outre la prestation de Marion, une très belle photo signée Tetsuo Nagata et un "casting" intéressant (Rouve, Sylvie Testud, Emmanuelle Seigner et l'inévitable Depardieu).
Mais ne boudons pas notre plaisir et saluons la performance de la comédienne, déjà récompensée chez nous par un"César" !


1 commentaire:

Daniel a dit…

Ce film a été un des films qui m'a fait pleuré . Trop sensible , je suis beaucoup trop sensible dirait Arthur H fils de Jacques Higelin .