Le blog quotidien superfétatoire et sporadique de
Silvano Mangana. Maison de confiance depuis 2007.

jeudi 7 février 2008

François Mauriac "outé" par son fils.


Dans "Le général et le journaliste" (conversations avec Jean Luc Barré/Fayard), Jean Mauriac révèle l'homosexualité de son père, douloureusement confronté à sa passion pour les jeunes hommes :
"Mon père était de tendance homosexuelle, oui, bien sûr [...].
Il en a beaucoup souffert.

Il a cru devoir cacher ses sentiments en raison de la religion, de sa famille, de son milieu provincial borné, de sa réputation.
Mais ne le regrettons pas : sans ce véritable drame intérieur, jamais François Mauriac n'aurait pu écrire l'œuvre romanesque brûlante, trouble, haletante, tragique, qu'il a écrite."

3 commentaires:

Anonyme a dit…

My excuses for my lack of command in French. I rather control my words to express the repulsion and profound disdain of this kind of neo-revisionism that plagues all sort of wackos. Sure, everyone's homosexual, right? Now that the poor man is dead, and that probably someone in the family with no money nor scruples decided to "out" him, he must be twisting in his grave, forever. I just wish you all the same kind of helpless indignity. Très canaille.

Gay Cultes a dit…

Courageux anonyme, qui êtes vous donc pour vous ériger en justicier-censeur ?
Je ne fais que rapporter les "révélations" concernant Mauriac parues dans de nombreux magazines, et non des moindres.
De plus, vous supputez en pensant que pour nous, nous sommes tous homosexuels : je mets assez en garde certains "naïfs" contre cette vue de l'esprit.
Lisez bien l'avertissement ci-contre.
Un monde entièrement homosexuel serait ennuyeux.
Follement.

Daniel a dit…

Lu et approuvé Sylvano ! Enfin ce qui est écrit de votre part je ne lis pas l'anglais , les langues étrangères pour les comprendre avec moi ça fait deux !