Le blog quotidien - non hétérophobe - de
Silvano Mangana. Maison de confiance depuis 2007.


samedi 30 août 2008

Ou "Glue" s'englue...


"Glue" est donc très "sexe, drogue et rock & roll" : l'envie d'exister de ces 3 adolescents (presque un lieu commun) les emmène sur les chemins de la transgression.
Comme les gamins du métro de Moscou, les trois jeunes argentins (2 garçons, une fille, plusieurs possibilités) sniffent de la colle (d'où le titre) pour s'abrutir ou, plus vraisemblable, pour lever, avec l'alcool, leurs inhibitions.
Curieusement, c'est la fameuse scène de sexe en trio que tout le monde peut voir sur Internet, qui constitue le plus beau moment du film, car traitée avec une infinie tendresse.
Les trois jeunes acteurs sont excellents, notamment celui qui joue le rôle principal avec une vérité qui interroge : acteur professionnel ? amateur en état de grâce ?
Hélas, le langage cinématographique employé est visuellement difficile à soutenir : l'alternance de plans filmés normalement, mais cadrés "à l'arrache", et d'images en mode "super 8" qui veut faire "jeune cinéma à tout prix", donne à l'œuvre un côté "exercice de style pour école de cinéma" qui a pour effet de fatiguer le spectateur, voire de l'irriter.
C'est dommage, car il y avait un excellent point de départ, mal exploité.
Malgré ces restrictions, ce petit film sous influence Van Sant/Araki/Clark n'est pas dénué d'intérêt.
Ne serait-ce que pour sa vision très juste de la bisexualité.

Fiche IMDB :clic

2 commentaires:

pepito a dit…

salut. pas mal ton blog.
j'aime vraiment beaucoup.
pépito



www.pepitotheque.blogspot.com

Gay Cultes a dit…

Merci "pépito" !