Le blog quotidien - non hétérophobe - de
Silvano Mangana. Maison de confiance depuis 2007.


mardi 31 mars 2009

Mesnil intégral

Non, ne rêvez pas : vous ne verrez pas ce qu'ont vu les passants lors de la traversée de Paris par Romain Mesnil, entièrement nu !
Il s'agit de la vidéo complète.
En fond sonore, une valse de Chopin allègrement massacrée par un piano numérique.

Hommage



La photographe Helen Levitt est décédée dimanche 29 mars à l'âge de 95 ans.
Découvrant en 1935 les œuvres des grands photographes, dont le français Henri Cartier-Bresson, elle se lance en autodidacte et son objectif fouille infatigablement les trottoirs de New York, la rendant mondialement célèbre.
Pour découvrir d'autres clichés de l'artiste, un détour par Google images s'impose.

Ange noir, ange blanc

... et le 6ème jour Dieu créa...


-Photos Barbara Taurua-

jeudi 26 mars 2009

Merci Monsieur

Depuis 1985 (Mala Noche), Gus Van Sant poursuit sa route cinématographique hors de toutes les compromissions hollywoodiennes.
Avec des œuvres aussi poignantes que "My own private Idaho", "Elephant", "Gerry", il incarne un cinéma résolument moderne, ouvrant de nouvelles voies.
Quand Van Sant veut toucher un plus large public, il y parvient sans se renier avec des films tels que "Good Will Hunting" et ce "Milk" qui retrace la lutte d'un homme pour le droit à la différence.
Grâce à "Milk", les nouvelles générations (toutes tendances confondues) peuvent prendre conscience de ce que fut le combat de cet homme qui parvint à vaincre l'intolérance et la bêtise.
Harvey Milk ne fut pas seulement le porte-drapeau d'une communauté : par son action, ce sont tous les exclus, tous les "damnés de la terre" qui purent relever la tête.
D'avoir véhiculé cela dans une oeuvre cinématographique n'est pas le moindre mérite de Monsieur Gus Van Sant.
Nous lui devons pour cela une sacrée gratitude.


Filmographie Gus Van Sant : clic

lundi 23 mars 2009

samedi 21 mars 2009

lundi 16 mars 2009

Quel film !

video
L'immense Dirk Bogarde chez l'immense Losey.
Diffusé actuellement en France sur TCM.
A conserver dans toute bonne vidéothèque.

samedi 14 mars 2009

Ah, le fooooooooooooooooot !

Bon weekend !

Acteurs "gay", acteurs "straight"

Scoop : Dustin Hoffman n'est pas une femme !

Selon nos études et les statistiques que nous analysons chaque matin, il y a un nombre considérable d'imbéciles qui pensent qu'un acteur ayant joué un rôle d'homo dans un film est forcément gay !
Ces même mal-comprenants seraient surpris d'apprendre le nombre d'acteurs gay jouant des rôles d'hétéro au cinéma.
Ah la la, la vie n'est pas simple.

mercredi 11 mars 2009

Ange émouvant.

- Photo Raül Soteras -

Il faut aller voir ce film !

Ce film n'a aucun rapport avec les sujets régulièrement abordés ici, et Gay Cultes a pour principe d'éviter les polémiques.
Mais la politique peut être noble ou infecte, c'est selon.
Un "Ministre" français, chargé des problèmes d'immigration, a cru bon de jeter l'anathème sur cette oeuvre cinématographique, au motif que le personnage principal, interprété par Vincent Lindon, apporte son aide à un migrant en situation (forcément) irrégulière.
La communauté homosexuelle a été, est encore en maints pays, suffisamment concernée par les discriminations, les injustices, l'égoïsme d'autrui, pour ne pas s'émouvoir d'attitudes et de propos qui rappellent les pires moments de l'Histoire.
Nous nous ferons un devoir citoyen d'aller voir ce film, d'autant qu'il s'agit d'une oeuvre forte et passionnante selon les avis venant de tous horizons.

Point de départ : pour impressionner et reconquérir sa femme, Simon, maître nageur à la piscine de Calais, prend le risque d'aider en secret un jeune réfugié kurde qui veut traverser la Manche à la nage.

mardi 10 mars 2009

Etre gay à Paris en... 1925 !

Les éditions "Non Lieu" publient ce livre passionnant de Gille Barbedette et Michel Carassou.
Le Paris homosexuel de l'entre-deux guerres fut une période joyeuse avant que ne s'abatte sur le monde l'ignominie et les persécutions dont les "invertis", comme on disait alors, eurent leur part.



Présentation de l'éditeur
1925: les Années folles. Paris était alors une grande capitale homosexuelle. Paris était " gay ", dirait-on aujourd'hui. Telle est la ville que les auteurs nous invitent à découvrir : avec le fameux bal de Magic City ou ceux de la Montagne-Sainte-Geneviève et de la rue de Lappe, les bars interlopes de Tonton, de la Chaumière, du Monocle ou du Yeddo, les clubs privés, les promenoirs et les bains turcs. Paris comptait à cette époque quelques pionniers célèbres - Proust, Gide, Colette, Cocteau - ainsi qu'une foule de " mauvais garçons " et d'homosexuel(le)s anonymes qui tous les ans, à la Mi-Carême, se rendaient au bal de Magic City. Interviewés par les auteurs, des témoins privilégiés de ce " Paris gay 1925 " - André du Dognon, Daniel Guérin, Hélène Azénor, Jean Weber, Edouard Roditi - apportent un éclairage nouveau et personnel. Puis, élargissant leur propos, les auteurs étudient l'idée et la représentation de l'homosexualité que se faisaient la psychiatrie et la littérature de l'époque. Ils donnent, comme exemple, de larges extraits d'Inversions, la première revue homosexuelle dont le n° I parut fin 1924 et qui eut à souffrir les sarcasmes de la presse et l'action de la justice. Sa rapide interdiction et le procès de ses directeurs illustrent les tâtonnements d'un mouvement homosexuel qui s'est défini, en France, lorsque des écrivains se sont mis à concurrencer le tout-puissant discours médical sur la sexualité. Cette nouvelle édition de Paris gay 1925, document original sur un phénomène mal connu, est illustrée par de nombreux documents d'époque, dessins, peintures et photographies.

- Prix conseillé : 35 € -

Gay Cultes revival

Quelques jours de vacances et un petit ennui de santé au retour : Gay Cultes reprend aujourd'hui sa parution régulière.