Le blog quotidien - non hétérophobe - de
Silvano Mangana. Maison de confiance depuis 2007.


lundi 3 mai 2010

Quand Maurice Ravel tutoyait les anges.

La "grande" musique,
c'est pas plus
GRAND
que le trou
d'une
oreille.



Maurice Ravel's Piano Concerto in G performed by French pianist Francois-Frederic Guy at the 2006 BBC Proms
With the Philharmonia Orchestra, conducted by Esa-Pekka Salonen
Mvmt II of III

5 commentaires:

Kynseker a dit…

Très belle performance live !

Au disque, j'en reste à Zimmermann/Boulez (une fois n'est pas coutume...). Argerich est étrangement un peu froide là-dedans.

Syl./Gay Cultes a dit…

Et Samson François alors ?

Kynseker a dit…

Référence incontournable s'il en est, mais je suis un vilain audiophile qui recherche l'opulence sonore, celle des timbres de l'orchestre et du piano, et qui craint un peu le souffle...

L'orchestre de la société des conservatoires n'est-ce pas... Ce n'est pas le Concertgebouw ou les Wiener...

Xersex a dit…

J'ai ce concert dans un CD du PEARL dirigé par Maurice Ravel meme avec Marguerite Long au piano. Une merveille!!!

Syl./Gay Cultes a dit…

@Kynseker : il y a différentes interprétations de l'audiophilie...
La gravure EMI du Samson est plus que convenable.

La version à laquelle Xersex fait référence ne doit pas être exempte de défauts.
Et pourtant...