Le blog quotidien superfétatoire et sporadique de
Silvano Mangana. Maison de confiance depuis 2007.

mercredi 22 décembre 2010

Un beau Romeo

Leonard Withing (né en 1950) fut un Romeo magnifique dans le film très moyen que le toujours grandiloquent Zeffirelli  tira de l'oeuvre du grand William Shakespeare en 1968.
Zeffirelli, dont les goûts sont notoires, sut sublimer le beau jeune homme, au détriment sans doute de sa partenaire Olivia Hussey.
Mais peut-être voyons nous ce film avec un regard partial.
C'est de son interprète masculin qu'on garde un fort beau souvenir.
Après ce rôle indélébile, le beau Leonard tourna un bien meilleur "Casanova, une adolescence à Venise" sous la direction de Luigi Comencini.
Son talent s'étiola ensuite de téléfilms en téléfilms; il cessa apparemment de tourner en 1991.
D'aucuns voudraient aujourd'hui le comparer physiquement au bellâtre Zac Efron*, icône des minettes pré-pubères.
Le héros des sucreries disneyiennes est à mille lieues de l'élégance naturelle du bel acteur britannique.






* Quoi d'autre ?

Bonus :

"Romeo et Juliette - F.Zeffirelli 1968"

Bande annonce :





3 commentaires:

another country a dit…

Souvenirs torrides de ce film, et notamment d'un long, long travelling démarrant aux pieds de Roméo assoupi et parcourant, en gros plan, toutes les courbes de son (magnifique)corps dénudé. Moiteurs adolescentes...

Letizia a dit…

Mais peut-être voyons nous ce film avec un regard partial.
penso di sì, perchè io ,invece, mi innamorai di Giulietta così bella e fresca e impetuosa come un torrente; anche il mio sguardo era "parziale "

Gay Cultes a dit…

@ Letizia : :-D
@another country : nous avons les mêmes références...