Le blog quotidien - non hétérophobe - de
Silvano Mangana. Maison de confiance depuis 2007.


mardi 3 mai 2011

My beautiful laundrette : "culte", forcément "culte" !


Synopsis : Omar, jeune pakistanais de la banlieue Sud de Londres, prend la gérance d'une vieille laverie automatique appartenant à son oncle. Il est aidé de Johnny, qui devient son amant. Quand son cousin Salim blesse un membre de l'ancien gang de Johnny, une bagarre éclate...

Réalisé par Stephen Frears en 1985, My beautiful Laundrette demeure le film phare des années new-wave.
C'est l'époque où les jeunes gens se maquillent pour sortir, empruntant à des groupes comme Cure ou Culture Club coupes de cheveux, bijoux et costumes extravagants.
Malgré l'effrayante progression de cette nouvelle peste qu'est le SIDA, ou peut-être en partie à cause de ça, l'homosexualité sort de ses ghettos, s'affirmant au grand jour : côté showbiz, des artistes comme Jimmy Sommerville ou Boy George en sont les parfaits exemples.

Aujourd'hui, où l'Europe voit revenir d'inquiétants fantômes du passé où l'individualisme, l'intolérance et le repli des nations sur elles-mêmes sont de saison, le message du film de Stephen Frears est plus que jamais d'actualité : membre d'une bande de loubards beaufisants, Johnny, personnage qui révéla l'immense talent de Daniel Day Lewis, va clairement assumer sa sexualité différente en devenant l'amant d'Omar (Gordon Warnecke), issu d'une famille de pakistanais, ethnie honnie, laquelle n'est pas en reste de préjugés sur les penchants du 3ème type...
Produit par une chaîne de télévision avec un budget des plus modestes, le film sortit en 86 comme un véritable coup de poing à la face des forces obscurantistes de tout acabit.
Magnifique film d'amour, "My beautiful laundrette" saura passionner nos plus jeunes lecteurs qui pourront (devront !) se le procurer en DVD (Bac Films) et le diffuser autour d'eux, car nous devons rester en alerte, tant les crises génèrent de haine envers les minorités.






En DVD, le film est associé à The Hit qui précède "My beautiful laudrette" dans la filmographie de Stephen Frears :


Stephen Frears, filmographie : entrer

2 commentaires:

Roland a dit…

Un "moment" de notre histoire, qui jalonne "notre" cinéma. Nos jeunes amis doivent découvrir Maurice, Mort à Venise...N'oublions pas les festivals des films gay(s), les difficultés rencontrées, les luttes engagées pour la liberté de création.

another country a dit…

Tout à fait d'accord : culte !