Le blog quotidien - non hétérophobe - de
Silvano Mangana. Maison de confiance depuis 2007.


mardi 5 juin 2012

Bazille

Frédéric Bazille
Jeune homme nu couché dans l'herbe (1870)
Musée Fabre - Montpellier, France

4 commentaires:

Denis a dit…

Ce Frédéric Bazille n'aurait-il pas inventé la technique du collage en peinture? Cette toile me paraît étrangement faite, les proportions pas tout à fait respectées et sa perspective m'échappe. Je préfère son 'pêcheur à l'épervier' un peu plus académique (vu d'aujourd'hui car de son temps lui appliquer ce mot équivalait à lui appliquer un soufflet!). Et ce visage pourpre me semble greffer sur un corps qui a cessé d'être! Serait-ce un autoportrait après la bataille qui lui fut fatale? Vraiment, je n'accroche pas.

Carlo a dit…

Il a toujours été esthétiquement entre Whistler et Renoir. Il annonce le post-impressionnisme et le Douanier Rousseau.
Il est le premier impressionniste à essayer sa palette sur des corps masculins!

Silvano/Gay Cultes a dit…

Oui, Carlo.
Il y a là un désir de rompre avec un certain académisme (sur ce point, Denis...).
Vos deux points de vue ne sont finalement pas si opposés.

Denis a dit…

Je ne remets pas en question l'art novateur de Bazille ni ce que son pinceau a apporté au mouvement impressionniste malgré une vie trop brève. Néanmoins ce tableau qui n'est pas son premier, me semble maladroit. Peut-être ma perception n'est-elle pas très adroite? ou ai-je fait trop de chemin avec Turner ?