Le blog quotidien - non hétérophobe - de
Silvano Mangana. Maison de confiance depuis 2007.


jeudi 2 août 2012

Gore Vidal : mort d'un atypique

Une magnifique histoire d'amour
L'écrivain et scénariste Gore Vidal est mort mardi 31 juillet à l'âge de 86 ans.
On lui doit 25 romans, des essais, et des scénarios de films, dont celui de Ben Hur, où il glisse un scène très "connotée" entre Laurence Olivier et Tony Curtis, scène qui demeure l'un des fleurons de la culture gay.
C'est surtout son audacieux roman "Un garçon près de la rivière", publié en 1948, qui, accueilli avec effroi par la critique, lui vaut notre reconnaissance éternelle.
Parent de l'ex vice-président Al Gore, Gore Vidal s'essaya sans grand succès à la vie politique sous la bannière des Démocrates, se rangeant résolument dans le camp progressiste (défense des libertés, mais aussi opposition à toute forme d'interventionnisme armé de son pays à l'étranger).
Amoureux de l'Italie, Gore Vidal vécut pendant plus de trente ans à Ravello (près Naples) où il eut un temps Tenessee Williams pour compagnon. On lui connaît également une liaison avec Jack Kerouac ("Sur la route").

Une amusante photo de Gore Vidal déjà insérée dans Gay cultes

3 commentaires:

Chris a dit…

Merci de nous rappeler ce magnifique livre, que j'avais lu dans son édition de 1981 (Persona). Aux mêmes éditions : Le Livre Blanc, de Jean Cocteau.

Denis a dit…

Bel écrivain, un grand et bel Homme. Mais aussi un nom, de ces noms qui font les destins....
Ses mémoires 'Palimpseste' nous plongent en partie dans l'Amérique de l'après-guerre. On y retrouve tout le gratin polotico-culturel qui donne le ton et la mesure aux années 50 et 60. Grinçant! plein d'esprit et beaucoup de bonne humeur.
Gore Vidal à Bernstein:
-J'ai couché avec les deux tiers de ta distribution (de Fancy Free).
Et Bernstein de lui répondre:
-Et moi, j'ai couché avec les trois tiers!

another country a dit…

Petit article sympa (agrémenté de quelques bonnes photos) : Vidal's magnificent strengths, appalling weaknesses