Le blog quotidien - non hétérophobe - de
Silvano Mangana. Maison de confiance depuis 2007.


mardi 9 octobre 2012

En toute simplicité


Les lunettes roses, je ne suis pas sûr...

2 commentaires:

Charles a dit…

Marie-Laure de Noailles, désignant un jour, sur une commode de Crescent, un trophée gagné à un tir forain, dit à son visiteur : "Il faut toujours casser le beau par quelque chose de laid".

tadzio critique d'art moderne a dit…

Enfin ces lunettes sont pas pires que le reste, et on aura des dissonances plus osées entre rose et rouge dans Matisse par exemple