Le blog quotidien superfétatoire et sporadique de
Silvano Mangana. Maison de confiance depuis 2007.

lundi 29 octobre 2012

Pompe*


La lecture ne doit pas être une cérémonie, mais une chose très naturelle.

*Vils coquins, ne vous méprenez pas : il ne s'agit pas du verbe conjugué à l'impératif (j'aurais mis un point d'exclamation), mais bien du substantif.

4 commentaires:

Roland a dit…

Il semble avoir à partir avec le rôle qu'il découvre.

Silvano a dit…

Avoir "maille à partir", sans doute ?

Roland a dit…

maille à partir ! je corrige ma faiblesse matinale...

didier 64 12 a dit…

A propos de maille, justement, c'est sa côte de mailles qui nous fait de l'effet ; que je veux en métal, et ce petit teuton blond bien peigné qui lit, je me le rêve étreint, lui bien chaud dans mes bras, sous son armure de fer glacée... Un peu comme dans ce Baudelaire : "La très chère était nue mais connaissant mon coeur/Elle n'avait gardé que ses bijoux sonneurs"