Le blog quotidien - non hétérophobe - de
Silvano Mangana (Louis Arjaillès, aussi). Maison de confiance depuis 2007.


Tombe, Victor !

Tombe, Victor !
" Tendre, émouvant, ensoleillé, universel "

dimanche 30 novembre 2014

Flûtes alors !






Pas très f(l)ûté ce garçon au flûtiau : sortir un son quelconque de ce bout de bois relève de l'utopie. Mais il est vrai qu'à l'époque où fut prise cette photographie, on était moins exigeant sur les distractions destinées à tromper l'ennui d'un après-midi dominical.



Cadeau : jeune, beau, talentueux ! Que demander de plus ?







Jan Lisiecki, né au Canada de parents polonais, a 19 ans. C'est l'un des talents les plus prometteurs de la nouvelle génération de pianistes.
Couvert de lauriers dans les plus grands concours internationaux, le tout jeune musicien se produit maintenant sur les plus grandes scènes.
J'ai eu l'occasion d'apprécier son grand talent jeudi dernier, au cours d'un concert donné Salle Pleyel avec l'inestimable maestro Christian Zacharias. C'est Mozart (Concerto N° 10 pour 2 pianos) qui était à la fête, ce soir-là, avec deux serviteurs - une union émouvante entre la fraîcheur de l'un et la longue expérience de l'autre - de cette trempe !





Photos Mathias Bothor DG
BONUS
Une heure de bonheur en plus avec ce concert (Paderewski, Bach, Chopin) enregistré en septembre 2013 à l'Auditorium du Louvre (où je ne pus trouver de place) : clic

Garçon lisant


Volare


Paris sera toujours Paris

Toujours à l'affût, Pierre Alivon : site

jeudi 27 novembre 2014

Splendor in the grass

Auteur et sujet non identifiés


Le garçon de l'aéroport

Photo Silvano Mangana

J'avais laissé D. à ses errances dans Venise, car il me fallait être à Paris le soir-même.
Je ne sais quel courage me vint quand je vis ce long garçon allongé sur ce banc de béton de l'aéroport Marco Polo : je me suis campé à peu de distance et l'ai immortalisé.
Son physique n'est pas "italien" ; sans doute un "straniero" en vadrouille ; pourtant, mai n'est pas un mois de vacances pour étudiants (pourquoi ai-je envie qu'il soit étudiant ?). Pour bagage, une besace qui lui sert d'oreiller. Il est épuisé et dort profondément, une musique - douce, sait-on jamais ? - dans les oreilles.
Nous nous sommes croisés peu de temps après dans le hall ; je n'ai pas rêvé : il m'a souri !
"Il est épuisé et dort profondément."
Vraiment ?

Ragazzi e gelati sans aucune véhémence


Je ne saurais trop vous recommander la lecture quotidienne du blog
Véhèmes de l'ami Celeos/Κελεός.
Il n'est pas de hasard : lecteur fidèle, commentateur avisé et, par d'autres voies, dispensateur de précieux conseils, Celeos, à son tour, s'est lancé dans le bloguage, offrant à qui veut son érudition en matière d'Art, partageant son amour de la beauté.
Ainsi, il y a une complémentarité évidente entre nos deux journaux numériques.
À un point tel que je fus quasiment jaloux de mon camarade, que j'envie d'avoir déniché cette photographie d'anges gourmands.
Si vous aimez Gay Cultes, vous aimerez Véhèmes.

L'erreur




mardi 25 novembre 2014

Embrasse-moi



List, encore et toujours

Jeunes hommes à Naxos | Herbert List 1937

Dans le coquetier


S'il n'y avait qu'un film à voir, s'il n'y avait qu'une ville à aimer :


Découvert tout dernièrement , longtemps après sa sortie en salles, La Grande Bellezza, de Paolo Sorrentino (Il Divo), est un véritable choc cinématographique que tout amoureux de cinéma (ou de Rome*) se doit de posséder.
Un Oscar du meilleur film étranger amplement mérité.


* Au début du film, sur le Janiculo, un touriste japonais s'effondre, foudroyé par la beauté (la "bellezza") de la ville éternelle. Photo Silvano M.

Peu importe

Oh,
vous
savez,
moi, 
dès lors
qu'il y a
de la lecture,
je m'adapte à 
toutes les situations.

Les enfants qui s'aiment


lundi 24 novembre 2014

Révélation

" Je suis agréablement surpris ! "


Patrons, prenez un apprenti !

Mais pourquoi diable ai-je choisi un métier artistique ?

Songe...


Brigitte et les garçons (qui se battent)

La chute de ce clip vidéo est surprenante, qui ne manque pas de rappeler un clip ancien de la chanteuse Zazie. Si vous ne connaissez pas, je vous laisse découvrir, d'autant que la chanson est plus qu'honorable :

Une œuvre

Alexandre Cabanel : Oreste - 1846

dimanche 23 novembre 2014

Francisco Lachowski nu*


Icône gay, Francisco Lachowski, mannequin de son état, hante la plupart des blogs dédiés aux jeunes gens avenants. Il y a longtemps que j'ai renoncé à publier son image : une recherche iconographique sur le Maître du web nous en offre à profusion.
Mais là, pour cette photo qui, d'évidence, date de quelques années, je baisse la garde, à défaut d'autre chose.

* Pic d'audience en vue

Et si on restait au lit ?





Bon dimanche !