Le blog quotidien - non hétérophobe - de
Silvano Mangana (Louis Arjaillès, aussi). Maison de confiance depuis 2007.


Tombe, Victor !

Tombe, Victor !
Pour commander, cliquer sur ce bandeau.

jeudi 14 mai 2015

Orthodoxe, vous avez dit orthodoxe ?


Combattre l'homophobie dans les régions de l'ancien bloc communiste sous influence de l'église orthodoxe, laquelle, c'est le moins qu'on puisse dire, ne fait rien pour dénoncer la répression homophobe, allant jusqu'à l'encourager en sous-main : c'est le but d'un collectif qui édite calendriers et vidéos où apparaissent des gays orthodoxes (ou présentés en tant que tels, à vérifier). Le résultat est surprenant, un tantinet plus "chaud" que les calendriers des prêtres du Vatican (encore un effort !).
Une belle façon de protester.





On peut même faire des emplettes, pour la bonne cause, sur le site de ce collectif, ici : clic

La très belle vidéo du calendrier 2015 :


"L'amour est l'amour, orthodoxe ou non."

12 commentaires:

Roland a dit…

De l'art de rendre notre hétérodoxie gay(e) plus difficile à affirmer, face à une orthodoxie aussi plaisante, aussi affirmée, à un mouvement précieux, qui bénéficie de notre soutien.

joseph a dit…

orthodoxe peut s'entendre aussi comme conforme à une doctrine quelconque,, aux opinions et usages établis! dixit Petit Robert

Gwengil a dit…

Il existe des orthodoxes gays (j'en suis un), mais je doute que cette façon de "protester" soit la plus efficace, surtout lorsqu'il s'agit d'une institution comme l'Eglise de Russie (ou de Serbie, de Géorgie, etc.). L'activisme de ce type ("à l'américaine") ne peut qu'indisposer davantage encore le petit peuple et renforcer le pouvoir du clergé, et ainsi aller, en définitive, à l'encontre du but recherché. A défaut de sens spirituel, un peu de psychologie ne fait pas de mal dans ce genre de débat.
Personnellement, je n'apprécie guère que l'on mêle des symboles religieux (croix, icônes, etc.) à des images sexuelles.
Bref, "on n'attrape pas les mouches avec du vinaigre."

Silvano a dit…

Cher Gwengil, je respecte totalement votre opinion.
"Personnellement, je n'apprécie guère que l'on mêle des symboles religieux (croix, icônes, etc.) à des images sexuelles." : sans doute parce que cela heurte vos convictions. Le débat sur le "blasphème" est d'une brûlante actualité. J'avoue que je n'ai pas résisté au plaisir de la provocation en ce jour férié pour cause de fête religieuse. Me donnerez-vous l'absolution ?

Celeos a dit…

Tout dépend de là où l'on place le sacré. Il n'est pas inutile de rappeler que sacré et sacrum sont de même étymologie. De là à penser que la religion est une affaire sur laquelle on peut s'asseoir dessus, il n'y a qu'un pas que je franchis avec allégresse tant, de plus, les croyances religieuses se fondent d'abord sur la répression sexuelle. Mais, comme on dit hypocritement, cela n'engage que moi !

Anonyme a dit…

En terme d'efficacité, l'avis de Gwengil me paraît très juste.
Ce n'est pas une convocation à l'ouverture, c'est l'imposition des standards américains, assez incultes d'ailleurs.
La musique qui accompagne la première partie est en latin ! Vous connaissez beaucoup d'orthodoxes qui chantent "Dominisus vobiscum" ?
Encore des Occidentaux, sûrs de leur bon droit qui donnent des leçons sans se rendre compte de leur impérialisme.
C'est bien de luter contre l'homophobie, mais c'est aussi indispensable de respecter ceux auxquels on prétend s'adresser.
Xavier

Gwengil a dit…

"Vade in pace !", Silvano ;) . Il ne s'agissait pas pour moi de blasphème, ici, ni même de sacrilège ; mais plus simplement de respect de la mémoire. De Jésus, en l'occurrence (qu'on le reconnaisse ou non comme Christ), qui a souffert une mort ignominieuse. Que penserait-on d'une personne qui se caresserait le corps avec une image des déportés des camps de la mort ?
Pardonnez-moi de vous avoir importuné. Bien à vous !

مثلي a dit…

Je suis totalement d'accord avec Gwengil. Quelqu'un disait qu'il serait temps de voir la même chose avec des symboles musulmans. Ce serait totalement contre-productif ! Cette façon de protester à l'occidentale ne fonctionnerait pas du tout auprès d'un public musulman qui se dirait sans aucun doute que "ces homosexuels n'ont même pas le respect du sacré" !

joseph a dit…

pour faire court, sans être une institution religieuse, l'OMS a mis un temps certain avant de retirer l'homosexualité du nombre des maladies mentales ! et puis je rappeler que même le code civil (et s'il date de Napoléon comme le nôtre on ne peut le taxer d'être à la botte de l'Eglise) introduit une limite à l'acte sexuel et je pense qu'il n'a pas tort tant les conséquences de cet acte nous dépassent ! et ne comparons pas à la vie animale, car que penser des cerfs en pleine possession de leur moyen qui ne peuvent gouter à la biche qu'après d'âpres combats (c'est réducteur, je sais mais je fais flèche de tout bois)

Silvano a dit…

Gwengil : vous ne m'importunez jamais.
Celeos : " les croyances religieuses se fondent d'abord sur la répression sexuelle". C'est un fait.
Xavier : je vous attendais ! Et vous ne me déçûtes point.
مثلي : pas faux. Mais qui a parlé des musulmans ?
Joseph : le commentaire de 20h38 me semble un tantinet hors-sujet. Que viennent faire l'OMS et le code Napoléon là-dedans ?
Celeos (2) : l'humour est notre salut.

Tous : sûr que si je me bornais à poster des photos (des "anges", comme par hasard !), je n'irais pas griller en enfer (quoique...). J'aime bien vous titiller de temps à autre. Après, je dois gérer un "forum" : le prix du péché.

Anonyme a dit…

Ou est Charlie?
...nous n'avons pas fini de pleurer...
Marie

joseph a dit…

c'était une réponse à la phrase " les croyances religieuses...etc etc" pour simplement rappeler que le code civil aussi a mis des barrières (salutaires) aux pratiques sexuelles ! quant à l'humour, Gotlib, Lauzier, Franquin sont des fleurons de ma bibliothèque bd et je crois que leurs récits concernant la religion catholique sont autrement "blasphématoires" strictu sensu que ce que vous pouvez écrire ou publier , et HARA Kiri itou !