Le blog quotidien - non hétérophobe - de
Silvano Mangana. Maison de confiance depuis 2007.


Tombe, Victor !

vendredi 15 mai 2015

Un "minet" de Cadinot


C'est une photo de Jean-Daniel Cadinot (1944-2008), personnalité qui "trusta" le monde de l'image gay, en France, pendant plusieurs décennies. Cadinot débuta très jeune, collaborant à des magazines pour la jeunesse en photographiant des vedettes de la chanson, et se fit connaître par des clichés érotiques de jeunes hommes, avant de se lancer dans la production et la réalisation de films pornographiques mettant en scène (!), principalement, de jeunes "minets" et des "acteurs" de différentes origines ethniques, dans un style très éloigné de la fraîcheur qui émane de la photo ci-dessus.
L'esthétique-alibi des débuts, peu exempte de stéréotypes toutefois, laissa la place, plus près de nous, à des produits plus "hard", plus dans la ligne de la production courante du genre.
Dans le monde gay, le nom de Cadinot a laissé une empreinte indéniable.

6 commentaires:

Anonyme a dit…

Très beau minou angélique.

Jeremy

Roland a dit…

N'oublions pas le photographe, le journaliste (alter ego), le cinéaste, qui a célébré nos désirs.

jacques debrioni a dit…

CADINOT Retse parmi les plus grands, et le seul photohraphe homoérotique francais à cette époque. Bien que effectivement il fut devenu aussi l'ancêtre des BEL AMI & George DUROY, Avant Cadinot il n'y a pas de "Gloeden Francais " (comparaison flatteuse et un peu exagérée j'en conviens). IL a sa place au Panthéon des photographes homosensibles même si sa production dura une bonne dizaine d'années seulement. RARE et Cher.

joseph a dit…

Il fut un temps où ses films étaient si onéreux que je me consolais en matant les pochettes!

Stan a dit…

Ange peut être mais certainement bien dessalé.

Pierre a dit…

J'ai beaucoup aimé le naturel des garçons de Cadinot, lequel contrastait franchement avec le modèle ultra stéréotypé américain. Il fut aussi le premier à mettre à l'honneur des garçons d'Afrique du Nord, dans la lignée (nombreuse) des artistes "orientalistes".
De cette époque et dans le même genre, n'oublions pas non plus l'excellent photographe italien : Tony Patrioli.