Le blog quotidien - non hétérophobe - de
Silvano Mangana. Maison de confiance depuis 2007.


Tombe, Victor !

vendredi 12 juin 2015

Ξενία (Xenia), de la canzone italiana au cinéma


Extrait : Xenia, de Panos H Koutras par Telerama_BA

Un récent  billet de mon camarade blogueur Celeos (Véhèmes) rappelle à mon souvenir ces chansons de variétés italiennes qui abondent dans les bandes originales de film.
Dans Xenia* (titre original Ξενία) , coproduction franco-greco-belge (mais très grecque) de Panos H. Koutras sortie en catimini l'an dernier, les deux jeunes héros, désireux de devenir des stars de la chanson, ont une réelle prédilection pour ces canzone finalement inoubliables. Ici, jolie scène sur La Bambola popularisée par la femme fatale Patty Pravo, (l'idole du jeune Dany, jolie folle au nez percé) laquelle fait une apparition dans le film.
La même chanson a été utilisée par d'autres cinéastes : vous pouvez m'aider à retrouver les titres de films où l'on peut l'entendre également.

* Xenia : "hospitalité", en grec moderne.


Bande annonce du film de Panos H. Koutras :



Ξενία, le synopsis :
Deux frères, qui ont vécu leur enfance en Crète , se retrouvent à Athènes, après la mort de leur mère albanaise, ancienne chanteuse de cabaret. Dany, bientôt seize ans, et Ulysse, dix-huit ans, partent à la recherche de leur père grec qui les a abandonnés lorsqu'ils avaient deux et quatre ans. Ils ont besoin en effet d'un passeport grec pour ne pas être expulsés du pays où ils ont toujours vécu, ce qui est difficile car leur mère avant de mourir n'a pas eu le temps de renouveler sa prolongation de carte de séjour et les deux garçons n'ayant pas été reconnus par leur père sont considérés comme étrangers (Albanais) dans leur pays, en proie à la crise économique et aux dérives xénophobes. Commence un chemin initiatique grâce à l'aide d'un ancien ami de leur mère, Tassos, vieil homosexuel flamboyant, tenancier d'une boîte de nuit à Thessalonique qui a repéré le père des deux garçons, devenu député d'extrême-droite.
Patty Pravo sur le tournage
Dany, jeune garçon à la longue mèche décolorée, homosexuel assumé et impulsif, va devoir quitter ses rêves d'enfance, ses bonbons, ses sucettes « chupa chups » et son objet transitionnel, un lapin en peluche. Quant à son frère aîné Ulysse, sérieux et solitaire, il va devoir compter sur son jeune frère « différent » et se soutenir à deux. Ulysse se fait « coacher » par son frère et Tassos pour préparer le concours télévisé de la meilleur chanson Greek Star. Il présente une chanson de Patty Pravo, leur idole à tous les trois dans le souvenir de Jenny, la mère décédée qui lui vouait un grand culte. Entre rêve enchanteur et réalité sévère, le film décrit avec tendresse le passage à l'âge adulte.

Dido la peluche (Photo Katerina Paspaliar. Pyramide Films)


Patty Pravo en pleine gloire, il y a quelques années. Elle n'en demeure pas moins un icône pour nombre d'Italiens


Ici, un article de Gérard Lefort (ça vous étonne ?) sur Xenia dans Libération : clic
Là, un article de Télérama sur la chanson italienne au cinéma : clique aussi !
Enfin, un article sur Patty Pravo pour ceux qui lisent le grec moderne : clicopoulos

Note à 10 heures presque 30, ce jour :
Emmanuel F., lecteur aiguisé, me signale qu'en Italie, le film est sorti sous le titre Pazza Idea , d'une chanson de Patty Pravo que j'ai insérée ici il y a fort peu : coïncidence intéressante...

5 commentaires:

Emmanuel F. a dit…

On entend "La Bambola" dans "Respiro" d'Emanuele Crialese, avec Valeria Golino. La bande annonce est ici.

On l'entend aussi dans "Romanzo criminale", de Michele Placido (l'extrait est ici)

Je ne me souviens que de ceux-là pour le moment, mais il y en a sûrement beaucoup d'autres... En Italie, le titre de "Xenia" est "Pazza idea", un autre grand tube de Patty Pravo.

Silvano a dit…

Effectivement, Emmanuel ; merci de rafraîchir ma mémoire. Je crois qu'on l'entend aussi dans un petit film gay (où apparaît Claudia Cardinale) tunisien ou presque sorti au cinéma il y a deux ou trois ans.

Silvano a dit…

Et très belle idée que ce titre italien.

Emmanuel F. a dit…

Ah oui, c'est "Le fil", très joli film d'ailleurs. Il me semble me rappeler que l'un des personnages chante "La Bambola" dans une sorte de karaoké qui fait aussi office de coming out à la fin du film. (voir ici).

Silvano a dit…

C'est bien ça, Emmanuel !