Le blog quotidien - non hétérophobe - de
Silvano Mangana (Louis Arjaillès, aussi). Maison de confiance depuis 2007.


Tombe, Victor !

Tombe, Victor !
Pour commander, cliquer sur ce bandeau.

mardi 21 juillet 2015

Sicile : à boire et à manger (2)

L'un des modèles, lequel, lui-même...
Le garçon sensible lambda garde de sa culture gay les images de garçons siciliens dénudés, iconographie de référence signée Gloeden et autres Von Plüschow. Las, ces œuvres datent du début du siècle dernier et les temps ont bien changé, ma bonne dame.
Il me fut impossible de m'attarder sur le physique des "ragazzi" croisés au cours de mes pérégrinations au pied de l'Etna : il est une mode rédhibitoire qui émousse toute contemplation de la gent masculine de l'île, celle de ces coupes de cheveux en imitation de nos modernes dieux du stade, dite également "coupe kéké", en atteinte dramatique au sens de l'esthétique le plus primaire.
Ainsi, on peut affirmer sans en douter que le jeune homme n'arborant pas cette coupe ridicule est forcément un touriste, français ou allemand (mais on me dit que cet ornement capillaire fait également des ravages dans nos provinces ou nos banlieues).
Les tatouages, plus ou moins réussis, ont, là plus qu'ailleurs, grignoté peu à peu des épidermes qui furent sans doute auparavant de couleur cuivrée et de texture veloutée.
C'est, bien sûr, une déception de constater combien les jeunes gens mettent d'ardeur à gâter leur apparence par ces artifices prétendus "tendance".
C'est aussi navrant que les immondes graffitis déféqués sur églises et "palazzi" dont je parlais hier.
Demain, je serai - heureusement ! - plus positif et vous parlerai splendeurs architecturales.

Kéké "catanese"
Autres temps... (W. Von Plüschow vers 1900)

 

3 commentaires:

Emmanuel F. a dit…

Ah oui, je peux vous confirmer que ces horribles coupes ont largement gagné l'hexagone, si j’en juge par quelques récentes promenades dans les rues d'Aix, d'Avignon et de Marseille. Et ces horribles tatouages qui les accompagnent de plus en plus fréquemment sur le cou et les bras, avec le coude en toile d'araignée ! On a partout la désagréable impression d'avoir été téléporté dans un épisode de "Mad Max"...

Kigou a dit…

Idem dans le métro parisien pour la coupe de cheveux ! Mais la mode n'est-ce pas ce qui se démode ? Il suffit d'attendre...
Ce ne sera pas le cas des tatouages. En l'espèce je dois cependant reconnaître que j'en trouve certains parfois sexy...

Maxence 25 a dit…

Cette coupe de cheveux va bien avec l'intérieur du crâne.