Le blog quotidien - non hétérophobe - de
Silvano Mangana. Maison de confiance depuis 2007.


Tombe, Victor !

mercredi 29 juillet 2015

Thymios, qui rime avec Eros

Thymios Karagiannis photographié par Nicolas Aristidou

12 commentaires:

joseph a dit…

Il me plait, surtout parce qu'il se sert encore du bon vieux téléphone et pas d'un de ces (parfois) insupportables portables!

yves a dit…

mouii... sa beauté le rend arrogant, ce que j'estime insupportable. être beau est un don du ciel, parfois bien plus lourd à porter vis-à-vis de ses congénères. j'en sais quelque chose, mais cette suffisance qu'il affiche ! impardonnable faute de goût : humilité d'abord. la beauté doit transcender comme un devoir de l'offrir au monde entier.
et cette baque tête de mort... beurk.
dégoût et des couleurs... pardon de ne point vous suivre, jeune homme !

Silvano a dit…

Dans les blogs que je fréquente, si ça ne me plaît pas, je ne dis rien, respectant les choix de l'auteur ; sauf quand il y a un motif grave à s'indigner. Sans rancune, cependant, papy !

Silvano a dit…

Joseph, je pense que c'est pour la "déco".

Alex H a dit…

Chacun ses goûts, la preuve ci dessus.

Roland a dit…

Connecté avec les dieux de l'Olympe...Ganymède pourra solliciter son concours.

another country a dit…

La canicule a bon dos...

Complètement homoérotique.

Silvano a dit…

@yves : le "papy" était ironique ; au regard, bien sûr, de votre aimable "jeune homme".

Silvano a dit…

Je ne sais plus quel hebdomadaire (Télérama peut-être ?) avait une rubrique "ça va mieux en le disant".
:)

Pierre a dit…

Pour prendre la défense d'Yves, moi j'ai compris que son : "pardon de ne point vous suivre, jeune homme !" s'adressait au modèle, et non à vous Silvano...
Quant dit au jeune homme, s'il m'appelle, je décroche.

Silvano a dit…

Oui, Pierre, j'ai déformé le propos à mon avantage. Pour le reste, c'est trop tard : flatté de se retrouver ici, le (vrai) jeune homme m'a appelé immédiatement. Nous buvons un Limoncello : salute !

Anonyme a dit…

Messieurs, quand on a la beauté, on peux tout se permettre.
Merci Sylvano j'aime ce que vous faites.
Christian.