Le blog quotidien - non hétérophobe - de
Silvano Mangana. Maison de confiance depuis 2007.


Tombe, Victor !

mercredi 28 octobre 2015

Alain Delon : être et avoir été









Qu'il était beau, le jeune Delon, quand il tournait avec le Maestro homosexuel Luchino Visconti.
À 80 ans, l'acteur est aujourd'hui raciste et homophobe.
On s'abstiendra de lui souhaiter un bon anniversaire.
On se prend même à espérer qu'un pigeon vengeur...

11 commentaires:

Alex H a dit…

En plus, ce type est d'une prétention qui me révulse.

joseph a dit…

prétentieux, je doute, écorché vif avec des blessures qui ont forgé une cuirasse comme de devoir endosser de multiples rôles en essayant de ne pas décevoir quel que soit son employeur, talentueux ou pas ! rival souvent annoncé d'un tel ou d'un tel mais quand on voit quels sont les acteurs avec qui il a partagé l'affiche, moi je ne peux jeter Delon, le mythe dont j'ai admiré beaucoup de rôles au point que j' allais voir son dernier film comme j'allais voir le dernier, Gabin, Ventura, Belmondo, De pardieu, Visconti, Fellini, Spielberg, Heston , Marais, Verneuil ,Burton-Taylor, Loren, Deneuve, Adjani, Truffaut Mille excuses de ne pas brûler ce que j'ai adoré, quant à ce qu'il répond lors des interviews, souvent je m'interroge sur le bien fondé des questions qu'on leur pose sinon que l'interviewer espère repartir avec le scoop étiqueté Alain delon

Silvano a dit…

Un homme qui parle de lui à la 3ème personne n'est pas prétentieux ?
Je comprends Alex H.
Joseph, le titre du billet, je vous le rappelle, est "être ou avoir été" : et Delon a été. D'une beauté fulgurante, il a tourné avec Visconti, Melville, Losey et fut, sans aucun doute, une vraie star.
Décidément, tous les interviewers repartent avec des scoops nauséabonds : ils sont vraiment très forts. Moi, je le trouve inexcusable. Et je n'aime plus du tout cet homme qui m'a tant fasciné il y a quelques années.

Pierre a dit…

Je comprends ce qu'exprime Joseph (et aussi Silvano !). Il y a plein d'artistes (dans tous les domaines) dont l'art est admirable mais pouvant être humainement assez minables. Du reste, je préfère toujours les œuvres à la vie de qui les a faites.

Cependant, je n'ai jamais été charmé par Delon, préférant, dans sa génération, le jeune Belmondo (y compris son tempérament). Je n'ai jamais non plus été convaincu par son jeu d'acteur - très emprunté, sans aucun naturel, à part dans "Rocco". Côté humain, c'est un type d'extrême droite... et, même si j'ai lu des bons auteurs de ce bord, ce n'est pas du tout le mien.

Quand je l'ai entendu faire sa dernière sortie homophobe, j'ai eu très envie qu'il soit entarté avec une bouse de vache ! et j'ai eu de la peine (au moins) pour Visconti et Brialy. Et dire qu'il a joué Charlus ! assez mal, à mon goût.

Néanmoins, j'ai horreur du manichéisme et rien ni personne n'est jamais ou tout blanc ou tout noir. Alors qu'il ne m'est pas sympathique, j'aimerai trouver quelque chose en lui - un petit quelque chose - qui soit un peu plus digne. C'est pourquoi je vais regarder avec un certain intérêt un documentaire sur sa vie, lundi 2 novembre sur France 3 : "Alain Delon, cet inconnu". On verra bien. On ne sait jamais...

Silvano a dit…

"rien ni personne n'est jamais ou tout blanc ou tout noir." Drôle, en l'occurrence, Pierre.
"On ne sait jamais..." : votre foi en l'espèce humaine vous vaut mon admiration.
Pour l'essentiel, j'abonde dans votre sens.

joseph a dit…


Vous savez Silvano, les propos de l'homme Delon je les interprète depuis que lors d'une émission de télé très populaire (populiste?)il avait justifié son admiration pour Le Pen en disant que celui-ci exprimait tout haut ce que beaucoup pensent tout bas (ce qui est une ineptie de première car si les gens ne parlent pas comment peut on exprimer leur pensée?)et deuxièmement que la France aurait besoin de plusieurs Bernard Tapie pour son redressement (Feu F Mitterrand avait suivi ce conseil avec quel résultat) mais je ne peux oublier qu'il avait aussi montré une image humaine quand il avait parlé du mauvais chemin que suivait son fils Anthony! Il y a pour moi un interprète de rôles magnifiques et de l'autre un quidam qui donne un avis qui ne devrait pas dépasser comme on dit le coin de comptoir où ils sont exprimés - le débat à propos d'existences de races différentes mérite mieux que ce type de propos , pour moi, cela existe, cela se remarque mais il n'y en n'a pas de supérieur et ce qui est le moins difficile à appliquer dans votre belle devise française, c'est la FRATERNITE

Silvano a dit…

Oui, Joseph, c'est homme est "humain" quand ça le concerne directement (son fils).

Pierre a dit…

Sauf qu'il y a un fils qu'il a refusé de reconnaître et a même rayé de sa vie ! celui qu'il a eu la merveilleuse chanteuse Nico. Pour ses deux autres fils, leur jeunesse turbulente et plus désordonnée que de coutume fait partie de l'héritage.

Anonyme a dit…

Voilà longtemps que Mr Delon nous a habitué à ce genre de propos nauséabonds . Quand on pense aux propos homophobes qu'il a tenu par le passé , alors que Mr Visconti lui a donné peut être ses plus beaux rôles au cinéma et que par ailleurs il prétend avoir été ami avec J.C Brialy. Franchement je pense qu'il est complètement ignare et que c'est un vieux con...
Comme contre poison à cela je vous conseille de lire la lettre ouverte à Nadine Morano du jeune nageur Toulousain , Ganesh Pedurand ,qui soit dit en passant en plus d'être intelligent est un très beau garçon.
Serge

Jay a dit…

L'humilité demeure un choix - et c'est pour soi-même et la vie qu'on fait le choix de vivre. Le nombrilisme agace ceux autour de soi, mais de là à prier Dieu vivant... autant sourire (comme doit faire son entourage proche) !

paul c. a dit…

Je ne retiens que le Delon jeune .