Le blog quotidien - non hétérophobe - de
Silvano Mangana. Maison de confiance depuis 2007.


Tombe, Victor !

jeudi 8 octobre 2015

Aujourd'hui


2 commentaires:

Anonyme a dit…

Douce poésie.
Marie

joseph a dit…

dans" les oiseaux se cachent pour mourir" c'est une fleur qui avait séché entre les pages ,(la fleur que tu m'avais jetée?) quel souvenir cette feuille peut- elle évoquer pour ce lecteur si attentif à son bien- être?