Le blog quotidien - non hétérophobe - de
Silvano Mangana. Maison de confiance depuis 2007.


Tombe, Victor !

lundi 12 octobre 2015

Mort à Venise : photos du tournage


La fascination exercée par Tadzio sur beaucoup d'hommes - hétéros, souvent ! - n'est pas si suspecte que ça
Dans mon cas, Tadzio représente l'adolescent magnifique, celui que j'aurais aimé être : ce tout jeune homme est doté de la beauté physique, certes, mais il émane de lui une douceur d'ange, une noblesse d'allure, hors du commun.
Si Tadzio a ce pouvoir indéniable de fascination, je n'en suis pas à m'identifier à Gustav von Aschenbach, qu'il m'arrive, selon les visions, de trouver lamentablement pathétique ou terriblement émouvant. Je vois le jeune personnage de Mort à Venise comme un héros, autour duquel Thomas Mann a construit cette nouvelle singulière qui  a donné lieu à une œuvre cinématographique esthétiquement irréprochable (chaque plan est une merveille), intemporelle, éternelle.

Merci à Eric, lecteur avisé et fidèle, qui m'a "connecté" à ces photos de Björn Andresen et Luchino Visconti prises pendant le tournage.

14 commentaires:

Roland a dit…

La fascination demeure. Tadzio appartient à notre panthéon. Thomas Mann approuverait cette merveilleuse adaptation de sa nouvelle.

joseph a dit…

et film qui a ouvert les oreilles de beaucoup au charme des compositions de Mahler !un adagio qui a rejoint celui du 21° concerto pour piano de Mozart comme musique culte d'un film

Anonyme a dit…

Plus que dans votre Panthéon je place Tazio dans le panthéon des personnes qui aiment la beauté. T.Mann écrit "Mort à Venise" a eu la sensibilité et la compréhension de la vie plus cohérente, selon sa double nature sexuelle (hétéro et homo); non seulement que, ayant porté sur le thème de le jeune Feace et un professeur d'inspiration nihiliste, voulait tant représentent aussi cohérente et heureux était la société grecque d'il ya 2 mille 600 années, par rapport à Hitler. Arcadian beauté ou pangermanisme Hitler et l'Europe en général? Mann et Visconti hommes très sensible ont optèe pour la beauté.
Catania

Pierre a dit…

Oui, Aschenbach baigne dans le grotesque trivial ET l'élégance sublime. Mais je n'ai pas pitié de lui, ni ne l'envie, car il est trop "semblable", sous ses airs hors du monde.
Pour moi, cette histoire n'a pratiquement rien d'homosexuelle (homosensuelle, pour être plus juste), car Aschenbach ne désire pas un garçon autre, mais celui qu'il a été lui-même. Cet ardent désir qui le rend malade et qui le tue, il est pour SA propre jeunesse ! Il croit la retrouver dans une poupée fétiche qui la figure, dont le mirage s'évanouit dans le flou du soleil couchant sur le Lido.
Il y a de l'Icare en lui, autant que du don Quichotte. Il est "en fuite", comme on dit d'un bateau incontrôlable sous un vent trop puissant, en perdition. Il va sombrer sans dignité, mais avec pourtant du panache. C'est tout à fait la misérable et l'admirable nature humaine.

Anonyme a dit…

Bonsoir
Après ce film qu'est devenus Tadzio dans la vie de tout les jours.
Christian

Anonyme a dit…

Pardonné-moi Silvano, mais je ne vois par rien special à Tadzio, il y a chez nous tellements les mecs pareilles.

Oscari

Chris a dit…

Et peut-être que le livre de Claude D Georg intéressera certains, dans lequel il raconte sa rencontre avec Björn à Stockolm, l'amour platonique qui les lie, leurs voyages à Venise, et à Paris.

Chris a dit…

Le livre est 'La Rose et Le Lotus' Editions du Rocher, 1991

Silvano a dit…

Christian : tapez Björn Andresen sur votre moteur de recherche favori.
Oscari : beaucoup vont demander votre adresse...
Pierre : nous avons peu ou prou la même appréciation.

Merci au lecteurs étrangers pour leurs commentaires... en français !

Anonyme a dit…

Cher Silvano, je suis un finlandais, ock les mec blo sont asse courant chez moi. Me je suis moi-même une tellement vieux mec!

Oscari

Eric D a dit…

Bonjour Silvano, je partage votre opinion sur Tadzio qui incarne pour moi aussi l'adolescent que je n'ai pas été et l'adolescence que je n'ai pas eue.
Gustav est en effet très pathétique voir grotesque, mais tellement émouvant au déclin de sa vie et dans cet amour impossible.
Merci

Anonyme a dit…

perdonez mon mauvais francais mai j'ai besoin de ne pas oublier et sourtut, besoin de connaitre le pensèe de la grandeur francaises qui est ci-joint dan cet blog: music, estetic et plus en plus, merci
Catania

Silvano a dit…

Catania, vous êtes ici chez vous.

Anonyme a dit…

Quiz pour les Fans :
Le nom du bateau d'Aschenbach lors de son arrivée à Venise ?
Le nom de la Fille qu'Aschenbach honore lors de sa visite en maison close ?
Roger