Le blog quotidien - non hétérophobe - de
Silvano Mangana. Maison de confiance depuis 2007.


Tombe, Victor !

mardi 17 novembre 2015

Anniversaire

Gay Cultes a 8 ans aujourd'hui.
Le nombre quotidien de lecteurs, les commentaires (même peu nombreux) et les messages que je reçois chaque jour, me confortent dans mon intention originale : être agréable et utile.
Si je peux donner à quelques uns l'envie d'ouvrir un livre, de découvrir un film, d'entrer dans mon univers musical, ce journal virtuel a toute raison d'exister.
Tout cela, vous l'avez compris si vous me suivez depuis quelque temps, ne sert pas d'alibi pour célébrer les garçons.
Ceux qui peuplent ces pages correspondent à mes goûts et, sans doute, si vous êtes là, les partageons-nous.
Dans les débuts, j'évoquai une "culture homosexuelle". Certains m'en firent objections, qui n'avaient pas tort. J'ai quelque peu révisé mes sentiments sur le sujet : il est une culture universelle - bien malmenée de nos jours - à laquelle les homos ont pris, en tous domaines, une part importante que ce blog veut mettre en relief.
La contribution de notre "famille" aux arts et à la littérature, comme à l'Histoire de l'humanité est indéniable, n'en déplaise aux barbares de la pensée, cousins germains de ceux qui détruisent, à l'heure où j'écris, le patrimoine de l'humanité.
Nos pairs ont accompagné, accompagnent, l'évolution de l'espèce humaine vers le "mieux".
Restons vigilants : gardons-nous de ceux qui prônent la régression.
Ils sont, hélas, de plus en plus nombreux.
En Europe, les oiseaux de malheur volent en escadrilles au-dessus de nos têtes. Pour les combattre, nous n'avons guère de choix, tant nos politiciens, pris au piège de la mondialisation, rivalisent de tiédeur. Nous en sommes plus que jamais réduits à choisir le moindre mal ; c'en est désolant.
Ne reste qu'à souhaiter l'émergence d'une pensée nouvelle sur ce champ de ruines : un humanisme renaissant, mais pas béat, apte à tirer les leçons de l'Histoire, une juste répartition des richesses de la planète, une réelle prise en considération des autres peuples (je pense, bien sûr, à l'Afrique) et, puisque les idéologies sont exsangues, faire bloc contre la résurgence de la pire d'entre elles.
Si je manifeste parfois mes indignations, c'est que la vie m'a fait le cadeau de maintenir en moi la capacité de me révolter.
Vous savez, malgré ce qui précède, je suis un optimiste indécrottable. Si l’Éducation est, demain, le fer de lance de toute politique nouvelle, nous sortirons de la médiocrité ambiante. C'est presque enfoncer une porte ouverte que de dire que c'est la priorité absolue. Certes, mais laissez-moi le droit d'y croire.
Je reviens tout de suite.
Silvano Mangana



Si un homme peut inventer ça, tous les espoirs sont permis.



11 commentaires:

Roland a dit…

Bon anniversaire.

Jay a dit…

Ce que Silvano partage à 98% avec moi ce sont ses choix musicaux d'abord - mais presque surtout sa culture ! Les garçons, je l'ai déjà dit il y a un moment, je les aime très majoritairement de la tranche d'âge (juste) au-dessus.
Avec toute mon immense gratitude.

Celeos a dit…

Bon anniversaire, Silvano, et je souscris sans réserve à votre intention blogueuse. Je suis moi un pessimiste : la vie est maladie mortelle. C'est l'une de nos petites différences, mais tant qu'on est debout, restons dans la joie et la gayté.

Maxence 26 a dit…

Bon anniversaire à ce blog indispensable que je suis depuis déjà 4 ans.
Silvano, merci pour tout.

estèf a dit…

Merci pour ce blog et cet optimisme salvateur. A vous lire longtemps !

Les Musicultes a dit…

Heureux anniversaire

Silvano a dit…

Jay : "je les aime très majoritairement de la tranche d'âge (juste) au-dessus." : moi aussi, quand je me vois en mon miroir.
:)

Jay a dit…

Silvano : Terrible... vous :))

Xersex a dit…

buon compleanno, Silvano l'italiano!

Anonyme a dit…

Bonjour,
Juste quelques mots pour te dire que j'adore ton blog il est plein de charme de musique que j'aime et bien d'autres choses.
Bizzzz à toi
Misaky62

Silvano a dit…

Merci à tous, dont Misaky62 qui "déterre" ce billet de novembre dernier. Bizz aussi.