Le blog quotidien - non hétérophobe - de
Silvano Mangana. Maison de confiance depuis 2007.


Tombe, Victor !

mercredi 25 novembre 2015

"Invertis" disaient-ils ?

Brassaï : Le bal des invertis au Magic City, rue Cognaq-Jay 1932
L'anglicisme "gay" a tout balayé, notamment cet "homosexuel" par trop "médical".
On emploie encore le diminutif "homo"
Nos aïeux employaient le terme "invertis" : et vous, que dites-vous ?

4 commentaires:

joseph a dit…

inversion sexuelle, mais cela peut aller dans tous les sens , non?

Kigou a dit…

J'utilise souvent le terme de PD... Pas très élégant j'en conviens mais par autodérision (JE SAIS, ÇA DÉSIGNE AUTRE CHOSE À L'ORIGINE ; ça c'est pour éviter qu'on me parle de pédophilie )
Autre dénomination que j'aime beaucoup : "garçon sensible" :-)

C.S. a dit…

pour répondre à votre question : chevalier de la manchette !

Anonyme a dit…

(Ce commentaire n'était pas sous le bon article) :

C'est bien de varier de terme de temps en temps et selon les circonstances, certains de ces mots apportent une précision : uraniste, bougre, bardache, frégate, androphile, andrin, mignon, Jésus, Z, veuve, chevalier de la manchette...
En oubliant les fiotte, tapette, tante, et autres petits noms délicats....
Franck