Le blog quotidien - non hétérophobe - de
Silvano Mangana. Maison de confiance depuis 2007.


Tombe, Victor !

mardi 10 novembre 2015

Mise au net

Regardez bien : ce garçon se livre à un antique rituel appelé "rasage", devenu rarissime de nos jours, où le tout-venant se dissimule derrière une toison faciale souvent malvenue, soustrayant, dans certains cas, au regard de l'esthète d'agréables minois à jamais mis en friches.

9 commentaires:

mitiougri a dit…

Certes mais nos yeux sont plutôt attirés par d'autres aspects chez ce garçon (sans 's' mais le trouble est sans doute à la source de cette petite faute de frappe!!)
Joël

Celeos a dit…

Eh ben oui, le poil est à la mode. Que dire des jeunes Athéniens ! Un sur quatre est glabre !

yves a dit…

oui, c'est déjà pas mal : un jeunot qui se rase. quand je me rase avec mon traditionnel coup-chou en présence de jeunesses, leurs regards ahuris me mettent toujours en joie. et pourtant, sans ce passage de lame, je ne saurais commencer la journée correctement. c'est comme si j'avais bâclé mes ablutions. j'ai toujours tenu à paraître impeccable aux yeux d'autrui. la moindre des politesses à défaut de respect, et pour soi, et pour les autres. toujours sourire, en toutes occasions... à mon âge, autre temps, autres mœurs.

Silvano a dit…

Joël : bien sûr, c'est l'essentiel, même si j'ai fait diversion (j'ai corrigé la faute de frappe).
Un sur 4, Celeos ? Je ne suis pas près d'y retourner !
:)

Gouli a dit…

On est nettement mieux rasé avec un bon vieux rasoir mécanique qu'avec un rasoir électrique et on se sent nettement plus propre. Même si je possède un rasoir électrique, je me rase encore avec mon rasoir mécanique.

joseph a dit…

et pourtant l'expression "la barbe" ne vient-elle pas tempérer vos propos, car qui n'a jamais pesté durant les minutes passées, rasoir à la main ,tentant parfois en vain tant la repousse était immédiate, de se doter d'un menton rasé de frais! et oui, si j'ai laissé pousser, c'est à force de ne jamais la maitriser et les nombreuses coupures , gerçures ont été témoins de mes efforts infructueux

Pierre a dit…

J'aurai du mal à m'offusquer contre la barbe, puisque j'en porte une courte. Cependant, je partage le point de vue qu'elle sied mieux à partir d'un âge mature et qu'elle gâche souvent les grâces plus juvéniles.

Ce qui me navre le plus, ce sont les ravages du rasage du pubis... Cette mode est esthétiquement désastreuse. Le poil, c'est l'homme ! et le symbole de la maturité sexuelle - sans parler de son importance sensuelle via les phéromones. Halte à cette déforestation souterraine !

Silvano a dit…

J'adhère, Pierre !

Anonyme a dit…

Mais je les comprends ils veulent accéder au statut d'éraste, bien viril et barbu, et quitter celui d'éromène au menton glabre... et pouvoir ainsi avoir leur petit éromène à éduquer dans tous les aspects de la vie.

Franck