Le blog quotidien - non hétérophobe - de
Silvano Mangana. Maison de confiance depuis 2007.


Tombe, Victor !

dimanche 20 décembre 2015

Boys | Jongens : jeunes, tout simplement



Boys | Jongens
Un film de  Mischa Kamp
Pays-Bas 2014

Synopsis :
Sieger est un jeune sportif de 17 ans qui s'entraîne pour des championnats. 
Lors de vacances d'été, il fait la connaissance de Marc, un jeune homme intriguant. 
Amitié et complicité se développent rapidement entre les deux adolescents. 
Naissent alors des sentiments bien plus forts. 


En avril dernier, je réclamais ici-même un DVD de ce film, sorti sur le tard et, évidemment, en catimini dans une seule et unique salle parisienne , quand la réalisatrice, dans les "bonus", dit qu'il ne s'agit pas d'un "film gay". La manie de l'étiquetage étant ce qu'elle est en nos contrées, on ne s'étonnera pas que ce soit un éditeur "spécialisé" qui nous permette (enfin !) de voir le film sur ce support.
Boys (ne nous cassons pas la tête pour trouver un titre français, n'est-ce-pas ?!) mériterait en effet une diffusion plus large de nature à infléchir les préjugés homophobes. Dans l'excellent supplément du DVD, l'un des jeunes interprètes qui décrivent le tournage avec une pudeur remarquable, explique en effet que l'accueil réservé dans les festivals par le jeune public est révélateur de la tolérance dont savent faire preuve les spectateurs de la jeune génération.
Il indique toutefois que l'état d'esprit qui règne aux Pays Bas en la matière n'est nullement comparable à celui de bien d'autres états dans le monde, où l'homosexualité est jugée comme une anomalie, ou pire, un délit, voire un crime.
 
Gijs Blom (Sieger)
Filmée par une femme, Mischa Kamp, cette belle histoire d'un premier amour adolescent est traitée avec une grâce, une pudeur, qui en font une œuvre attachante, émouvante, et, en fin de compte, universelle. Dans les suppléments, d'ailleurs, Ko Zandvliet, qui incarne Marc dans le film, souligne cet aspect, et nous dit combien le fait que cet amour soit vécu par deux garçons est finalement secondaire selon lui.
Pour nous, spectateurs homos, il en est tout autrement, bien sûr : certains d'entre nous - j'en suis - ont vécu ces premiers émois amoureux... ou regrettent de ne pas les avoir connus.
Ce qui nous touche, c'est que le film les sublime, comme le fit, il y a une bonne dizaine d'années, le film allemand de Marco Kreuzpaintner  Summer Storm, lequel se déroulait aussi en milieu sportif (l'aviron, et, pour celui-ci, l'athlétisme), là où, précisément, règne une homophobie érigée en règle. Il n'est sans doute pas innocent que, dans les deux cas, les scénaristes aient choisi ce cadre pour l'action, voulant démontrer, je présume, que l'amour considéré comme "hors-norme" peut vous tomber dessus quel que soit l'environnement où l'on évolue.
Jonas Smulder
L'histoire de Marc et Sveig, nos deux personnages principaux dont l'un, Marc, assume pleinement ses penchants, l'autre les découvrant avec perplexité tout d'abord, est portée à l'écran, avec, comme on l'écrivit dans Télérama "une étonnante douceur".
Il y a, de plus, la beauté adolescente des deux protagonistes pour nous émouvoir, que l'on découvrira "à cru", dans le supplément, où le jeune acteur Gijs Blom (Sieger) nous sidère de sa juvénile beauté (il est né en 1997), de son intelligence et de son étonnante maturité.
Enfin, on ne négligera pas les "seconds rôles", dont Ton Kas qui joue le père de Sveig, et Jonas Smulder son frère, lequel, soit dit en passant, n'est pas vilain du tout...
Les amateurs d'érotisme torride seront déçus (on est très loin de Presque rien, du français Sébastien Lifshitz en 2000), mais les premiers baisers échangés feront naître à coup sûr l'émotion dans nos cœurs d'éternels adolescents.

Un beau cadeau à faire ou à se faire (DVD distribué - évidemment ! - par Outplay) pour Noël.

Ko Zandvliet et Gijs Blom (Marc et Sveig)

7 commentaires:

another country a dit…

Tout est dit.

Anonyme a dit…

Merci Sylvano pour tout ce que vous me faites découvrir aux fils des jours...des mois...tout simplement merci.

Christian

je vous souhaite de bonnes fêtes

Silvano a dit…

Merci beaucoup Christian. Bonnes fêtes à vous.

Maxence 26 a dit…

Acheté et aussitôt vu : merci Silvano, vous êtes toujours de bon conseil.

paul c. a dit…

Ce jeune est beau , bien sûr , mais pas de comparaison possible avec Delon jeune .

Silvano a dit…

paul c. : qui compare ?
Bonnes fêtes.

paul c. a dit…

Bonnes fêtes à tous .