Le blog quotidien - non hétérophobe - de
Silvano Mangana. Maison de confiance depuis 2007.


Tombe, Victor !

jeudi 21 janvier 2016

Guitare-loft

Intérieur d'instrument à cordes.
Photo Bjoern Ewers, pour le Berliner Philharmoniker

10 commentaires:

Maxime a dit…

Je doute qu'il s'agisse d'une guitare. Vu la forme des ouïes, je pencherai plutôt pour un instrument à cordes frottées : violon, alto, violoncelle ou contrebasse ? Le mystère demeure...

Silvano a dit…

Absolument, Maxime. C'était présenté comme tel dans un blog musical. J'avais un doute et rectifie ma légende.

Celeos a dit…

Les ouïes sont trompeuses : l'absence d'âme penche en effet pour une guitare (ou un dérivé). La table d'aucun instrument à cordes frottées ne tiendrait bien longtemps sous la pression exercée par les cordes. L'âme se situe sous l'un des pieds du chevalet et maintient la stabilité de l'instrument par sa position entre la table et le fond de l'instrument à cordes frottées. En outre sur la photo, on voit bien que le fond est plat, ce qui ne peut pas être le cas d'un instrument à cordes frottées.

Eric D a dit…

Le fond est plat et la présence de deux ouïes donnent à penser qu'il s"agit d'une guitare Jazz

Silvano a dit…

Celeos, Eric. D : un guitariste vient de confirmer nos supputations. Celeos, vous devriez vous reconvertir dans la lutherie.

Celeos a dit…

Ce fut l'un de mes métiers éphémères, Silvano!

joseph a dit…

Pour moi il y a une âme -le morceau de bois circulaire placé verticalement juste à côté de la barre d'harmonie - mais je m'interroge sur la fonction des barres placées latéralement! s'agirait il d'un instrument assez ancien dont on aurait renforcé le fond voire l'ensemble comme en témoignent les incrustations carrées ? et la photo n'a t'elle pas été inversée? au pont de vue lutherie ma seule expérience - à part les dialogues fréquents avec trois luthiers - fut de disséquer un violon du XIX pour le restaurer (et c'est aussi l'instrument que je torture en même temps que les oreilles de mes compagnons instrumentistes)

Celeos a dit…

Voyez-vous les deux petites encoches qui déterminent le milieu de l'ouïe, Joseph ? Lorsqu'un instrument possède une âme, celle-ci se situe sur la ligne virtuelle tracée par les encoches des ouïes. Or si vous suivez des yeux cette même ligne à l'intérieur de l'instrument, que voyez-vous, Joseph ? Rien ? Alors cet instrument est comme moi: il n'a pas d'âme, comme le chante si bien Edith.

Silvano a dit…

"pas d'âme, comme le chante si bien Edith. " : ovation-debout, s'il vous plaît !

joseph a dit…

Céléos, vous parlez de la position idéale du chevalet; pour ce qui est de l'âme, sur tous les instruments que j'ai eus un moment , sa position était plus lointaine! et pour ce qui est de la lutherie "moderne" avez vous déjà vu la production -controversée j'en conviens - de Gauthier Louppe ?