Le blog quotidien - non hétérophobe - de
Silvano Mangana. Maison de confiance depuis 2007.


Tombe, Victor !

samedi 19 mars 2016

L'étreinte


Je ne savais pas, au départ, si mon chauffeur et compagnon de route accèderait à mon désir de lui, si c'était, comme le dit l'expression populaire, "du lard ou du cochon".
Cette nuit-là, dans cet hôtel de Grenoble où nous fîmes halte, le gardien de nuit, courroucé, vint frapper à la porte de la chambre : nous ne pouvions réprimer nos râles et nos cris de plaisir.
Aujourd'hui, après tant d'années, nous en rions encore.

1 commentaire:

Roland a dit…

L'ardeur dauphinoise peut être contagieuse !