Le blog quotidien - non hétérophobe - de
Silvano Mangana. Maison de confiance depuis 2007.


Tombe, Victor !

dimanche 10 avril 2016

Cadeau : ah, ces anglais !


Nous, français, qui sommes un peuple si peu musicien - ah, ces battements de mains à contretemps dans les concerts ! - ne pouvons qu'admirer la ferveur britannique. L'énorme succès des "Prom's" qui se déroulent chaque été au Royal Albert Hall de Londres et accueillent les plus grands interprètes de la musique dite
"classique" (et pourtant si moderne !) apparaîtra quelque peu inouï à ceux qui pensent que cette musique est réservée à quelques vieux schnocks endimanchés et à leurs moitiés envisonnées.
Une petite lueur d'espoir naît cependant à Paris avec le succès de la Philharmonie qui peut accueillir un vaste auditoire et permettre des tarifs abordables à qui veut bien faire preuve d'un soupçon de curiosité. Mais on est encore loin du public en short des Prom's, qui a bien du talent.

8 commentaires:

Pierre a dit…

Franchement, pour mon goût (français), c'est l'apothéose du pompier ! Dans mon enfer, outre les Prom's, il y a aussi le concert du nouvel an de Vienne... Évidemment, ils se passent très bien de mon audience. Tout le monde est content.

Silvano a dit…

J'ai pensé à vous, Pierre, en rédigeant ce billet ! Heureusement, les Prom's ne se limitent pas à leur soirée finale, et accueillent les plus grands interprètes de notre époque. Selon le goût (français), on peut préférer, certes, un peu de musique de chambre diffusée par une bonne chaîne hi-fi, confortablement installé dans le canapé en sirotant un vieux Cognac. Content de votre réaction.

joseph a dit…

même si on peut parler de musique pompeuse, il y a des frissons, avec le Jérusalem, le Pump and circonstance (utilisé par Kubrick dans Orange mécanique)et la chanson de marins qui met une ambiance extraordinaire que les musiciens chevronnés et de premier ordre apprécient! et la cheffe qui fait l'honneur au CMIREB de diriger l'orchestre lors des finales des concours de violon, piano, et cette année violoncelle n'est pas en reste! mais comme tout concert, la captation ne sait que rendre une infime partie de l'émotion du "life" ( Je viens de reprendre ma part de frissons bien installé dans le fauteuil, suite à la rediffusion du ballet de Maurice Béjart sur la Neuvième , avec des danseurs japonais et du ballet de MB Lausanne, l'orchestre sous la direction de Zubin Mehta)

Alex H a dit…

Oui, Pump and Cicumstance, comme son nom l'indique...

paul c. a dit…

Les Anglais sont fiers d' être anglais , contrairement à nous , Français ,adeptes du French bashing à toute occasion .

Silvano a dit…

C'est vrai, paul c., mais il faut bien reconnaître qu'actuellement il y a de quoi se "basher".

Pierre a dit…

Le pire, c'est que j'ai failli y aller une fois (entraîné). Mais mon cœur de Malouin a résisté, vaille que vaille, à la pression anglaise !

Ceci dit, je veux bien croire qu'il y ait de bonnes représentations...

Enfin, pour la dégustation de salon, je prendrai plutôt un Bas Armagnac, en écoutant un quatuor de Chostakovitch - je raffole des deux.

Silvano a dit…

On finit toujours par trouver un terrain d'entente.