Le blog quotidien - non hétérophobe - de
Silvano Mangana. Maison de confiance depuis 2007.


Tombe, Victor !

dimanche 24 avril 2016

Cadeau : je suis très Brahms, en ce moment

Hélène Grimaud, piano, 
SWR Sinfonieorchester Baden-Baden und Freiburg, Michael Gielen dir., 17.IV.2005.

Un concerto dominical dans son intégralité, vous le valez bien !
Le deuxième mouvement, Adagio, de cette œuvre magnifique, demeure l'une de mes plus grandes émotions musicales.
L'enregistrement Arrau/Giulini reste, à ce jour, mon préféré. Celle de Glenn Gould et de ce cher Leonard Bernstein est empreinte des désaccords entre les deux grands musiciens, ce qui la rend d'autant plus intéressante.
Hélène Grimaud, ici, prouve qu'elle est l'une des meilleures interprètes de sa génération des œuvres du grand compositeur allemand.
De plus, cette captation en public est de haute qualité.
Enjoy !

3 commentaires:

Xersex a dit…

Connais-tu les deux concerts de Brahms joués par Emil Gilels avec le Berliner Philarmoniker dirigés par Eugen Jochum? la perfection!

Nota Bene: Gilels est mon pianiste russe favori, bien plus que Sviatoslav Richter, et un des mes pianistes préférés!!!

Silvano a dit…

Oui, je connais la version Gilels/Jochum, sublime !
J'aime beaucoup Gilels ; j'aime beaucoup Richter.
Mais j'aime beaucoup, aussi, certains pianistes vivants : il y a de grands interprètes au XXIè siècle !

Xersex a dit…

apres avoir entendu la version avec Gilels, c'est pour moi si difficile apprecier des autres! probablement Backhaus et Kempff ...