Le blog quotidien - non hétérophobe - de
Silvano Mangana. Maison de confiance depuis 2007.


Tombe, Victor !

dimanche 17 avril 2016

Voyageur sans billet


Le contrôleur des wagons-lits est sans pitié, qui m'a laissé ainsi sur la voie, gardant "en gage" jusqu'à mes sous-vêtements.

Note du 18 avril : jouez, vous aussi, à interpréter la photo, inventez une histoire en deux lignes dans les commentaires !

7 commentaires:

estèf a dit…

Je me demande bien en gage de quoi !

joseph a dit…

de toute façon , à bien regarder l'état des rails, il était sur une voie de garage !

Roland a dit…

Avec les semelles de vent du poète, il pourra s'affranchir de cette mauvaise traverse.

Anonyme a dit…

Le garçon affabule car les rails sont rouillés donc il n'y a pas eu de trains qui sont passés récemment !
Silvano je pense que vous commencez à dérailler :)

Silvano a dit…

À (?) : je déraille, et tant mieux, je m'en voudrais d'être trop terre-à-terre.

Anonyme a dit…

Avant que l'on dise de lui que même les trains lui sont passés dessus, il veut savoir ce qu'il en est.***

Sixte.

*** Mais comme (?) le faisait remarquer, il n'a pas de chance, la ligne est abandonnée.

Anonyme a dit…

Je cherche ma virginité perdue sur la voie du désir...