Le blog quotidien - non hétérophobe - de
Silvano Mangana. Maison de confiance depuis 2007.


Tombe, Victor !

jeudi 26 mai 2016

O tempora o mores !


Mais que fait donc le personnage de droite, vous demandez-vous ?
Il se livre à un très ancien rituel qui n'a plus cours aujourd'hui : on appelait ça le "rasage".
L'opération consistait à ôter les poils, drus, qui couvrent le visage, et, si on les laisse pousser, lui donne un aspect prétendument viril et, le plus souvent, quelques années de plus.
On se servait pour cela d'appareils de différentes sortes appelés rasoirs. Il en existait des mécaniques, ou des électriques pour les plus pressés.
Aujourd'hui, au hasard de nos rues, de même qu'il n'y a pas si longtemps je m'amusais à compter les personnes n'ayant pas de téléphone mobile collé à l'oreille en simili-prothèse, le nouveau jeu consiste à dénombrer les "sans-barbe". Et bien, croyez-moi, il m'est arrivé de faire un long parcours dans les rues de la capitale sans en rencontrer !

Un "coupe-chou"
Un rasoir mécanique à 5 lames
Un rasoir électrique

5 commentaires:

yves a dit…

justement, j'affiche ma virilité dans ce rituel du savonnage au blaireau et ensuite de la maîtrise requise - depuis le temps ! - pour effectuer chaque matin mes 3 passages du coupe-chou... car, mon complice me le rappelle chaque jour, je suis chou !
mes chevilles enflent et je sors !
puis, désolé de vous l'avouer, mais mon p'tit gars a les lèvres fragiles pour embrasser.
P.S. : ça fait un an que je n'ai plus de mobile.. croyez-moi, j'ai réalisé son inutilité...

Anonyme a dit…

hé oui homo hétéro tels des moutons de panurge envahissent l'espace public d'une mode bucheron faussement négligé .

Pascal

Arthur P. a dit…

Ça encourage l'éphèbophilie.

Silvano a dit…

Arthur P. : :)
Pascal : bééééé

estèf a dit…

Oh, les blaireaux !