Le blog quotidien - non hétérophobe - de
Silvano Mangana. Maison de confiance depuis 2007.


Tombe, Victor !

lundi 23 mai 2016

Vert-de-gris

Werner a ôté lentement, méthodiquement, son uniforme, qu'il a rangé minutieusement : la casquette sur la table bancale et vermoulue, la veste et la chemise sur des cintres, le pantalon, soigneusement plié, sur une chaise devenue valet-de-nuit. Il s'est dirigé lentement vers le lit, en maillot-de-corps et caleçon blanc - le seul rayon de lumière qu'il peut se permettre - et s'est prestement glissé dans les draps, me humant comme un chiot, à reniflements brefs où perçait l'excitation. Souffle court, au bord du râle, déjà, tant cette envie d'un homme devait le tarauder depuis longtemps ; ou depuis toujours, peut-être.
J'ai achevé de le dépouiller de ce qui subsistait en lui d'ennemi, ce maillot de couleur militaire, la chaîne et la plaque gravée de son matricule. Le caleçon enfin, pour le mettre à mon diapason, moi qui, sans façons, me suis entièrement dévêtu pour me mettre au lit. Werner, à présent, m'enlace vigoureusement, pétrit presque violemment mon dos, puis, encore plus fort, mes fesses où l'attend la délivrance. Dans peu de temps, il enculera un communiste. Je le tuerai. Après.
(c) Silvano-Gay Cultes 2016 

11 commentaires:

Anonyme a dit…

Les fantasmes exprimés par Jean Genet dans « Pompes Funèbres » sont encore bien vivants.

P.S. : contrairement à d'autres j'ai du mal à aduler l'homme Jean Genet, antisémite virulant entre autre, même si l'écrivain, le poète en particulier, garde toute sa grandeur.

Franck

Silvano a dit…

@Franck :
oui, sans doute, mais vous seriez surpris de lire la suite (si je la publie ici).

Genet antisémite virulent ? (je ne pensais pas que ma petite pulsion littéraire me mènerait aussi loin) je le savais fervent défenseur de la cause palestinienne, mais je n'en sais rien : je connais un adulateur, comme vous dites, qui vous répondra mieux que moi, peut-être.

Celeos a dit…

Pour les esprits faibles, qu'il est facile de désigner les antisémites dès la première critique formulée contre l'attitude d'une nation dominante dont l'idéologie reste profondément religieuse-nationaliste!
On peut vouloir être d'un autre pays et rester profondément fermé sur la réalité des choses...
Je préparerai dès que la disponibilité me le permettra (il faut en effet présenter les références précises des détracteurs et celles toutes aussi précises des textes de Genet)un billet sur ses prétendus antisémitisme et philonazisme.
Pour rester précis, je n'adule pas Genet. J'admire son œuvre, son attitude intransigeante devant la vie et les ignominies. J'ai lieu de croire que l'homme était de relations difficiles tout autant qu'il savait être généreux.

A part ça, Silvano, votre texte est surprenant, et incite à en découvrir davantage. Ne nous faites pas trop languir !

Silvano a dit…

Celeos : on envoie Genet se faire aduler ailleurs, donc !
Merci pour votre commentaire (que j'attendais).

Sinon, je n'ai pas fini de surprendre, y compris moi-même : quand mon cerveau se met en branle (oh, ça va, hein !), on ne l'arrête plus. Le problème étant qu'il se réveille en pleine période de suractivité professionnelle. Je n'ai pas voulu me risquer un "à suivre", mais j'y songe (trop).

Anonyme a dit…

Silvano, quand on fait une telle accroche, on doit continuer. Vous seriez bien cruel de ne pas donner suite.
Robin

estèf a dit…

Solvant, s'il vous plaît..,

Pierre a dit…

@Celeos : Juste une question : C'est mieux d'être homo à Tel-Aviv ou à Gaza ?

estèf a dit…

Ah le correcteur orthographique du telephone... Reprenons: Silvano, s'il vous plaît.... (la suite).

Celeos a dit…

@Pierre: c'est le genre de question à laquelle son auteur connaît déjà la réponse en général. Je ne vois donc pas l'utilité d'y répondre. Puisque vous m'interrogez à ce sujet, je vous signale que je soutiens depuis de nombreux mois dans ma liste de blogs amis le blog "Gay Falasteni". Mais j'ai un peu de mal à saisir le sens de votre pensée. Car vous en avez une, n'est-ce pas ?

Pierre a dit…

@Celeos : Une pensée ? Hélas, j'ai bien peur d'être ce que vous appelez si gracieusement : "un esprit faible"...

Silvano a dit…

Celeos et Pierre : malentendu entre vous, semble-t-il.
estèf : je me suis gratté la tête sur ce solvant, cherchant le rapport avec le titre du billet...
:)