Le blog quotidien - non hétérophobe - de
Silvano Mangana. Maison de confiance depuis 2007.


Tombe, Victor !

jeudi 9 juin 2016

Xavier Dolan, tulipes, art pompier et... spaghetti sans "s"

 

 

Dolan, un point c'est tout






J'aime l'attitude, le regard tourné vers l'extérieur mais aussi vers l'intérieur. 
J'ai revu Les amours imaginaires qui n'est pas un grand film, mais s'allume parfois de fulgurances.
J'ai découvert Laurence anyways où Melvil Poupaud est exceptionnel.
Je vais revoir J'ai tué ma mère.
J'ai vu Tom à la ferme et, bien sûr, Mommy.
27 ans, et déjà une œuvre. 





Allumeur 







Un lecteur perplexe m'envoie cette photo assortie du commentaire suivant :
" Je n’arrive pas à comprendre pourquoi l’artiste a cru bon de prévoir un extincteur ? "









Buonissimo !




Non non non, on n'écrit pas "spaguettis", comme j'ai pu le lire en devanture d'un piège à gogos qui s'affiche "Ristorante Italiano" (là, pas de faute !), mais "spaghetti" sans "s", car c'est déjà au pluriel dans la langue de Dante.
L'image ci-dessus illustre à merveille la plus agréable manière de déguster "la pasta".



Post scriptum : aujourd'hui, j'ai eu envie de condenser, de livrer mes impressions en vrac, comme un petit quotidien.
Qu'en pensez-vous ?

6 commentaires:

Anonyme a dit…

J'aime bien ce vagabondage intérieur auquel vous nous invitez.
Mais je crains n'avoir aucune objectivité vous concernant.
Marie

Roland a dit…

Heureux trait d'union.

Celeos a dit…

Ces varia sont de bon aloi.

Mettre Capélo

joseph a dit…

Juste trois interrogations à propos de la dernière image : qui est le beau ?;qui est le clochard ? et comment dois- je placer les ponctuations ?

Silvano a dit…

...image : qui est le beau ? Qui est le clochard ? Et comment...
À vot' service !

Pep Correa a dit…

Je suis bien d´accord avec votre observation à propos de spaghetti.
Titre de la foto: deux garçons et un spaghetto. Pep (Catalogne)