Le blog quotidien - non hétérophobe - de
Silvano Mangana. Maison de confiance depuis 2007.


Tombe, Victor !

lundi 18 juillet 2016

Burt Lancaster : pas si "straight" que ça




Vera Cruz


Burt Lancaster (1913/1994) fut l'une des "stars" de l'âge d'or  de Hollywood. Athlétique (il débuta au cirque), il fut le héros de nombreux westerns (Vera Cruz de Robert Aldrich où son sourire carnassier incendie l'écran), de films d'action (Le Corsaire rouge de Robert Siodmak), de films noirs (Les tueurs, du même Siodmak) mais reste pour moi le Prince Salina du Guépard et le professeur de Violence et passion, deux films indispensables de Luchino Visconti.
Peu de "nanars" dans une belle filmographie que l'on trouvera ici : clic




Notice Wikipedia :
[Lancaster faisait très attention à protéger sa vie privée, certains faits pouvant nuire à sa carrière. Bien des années après sa mort, des documents livrés par le FBI (Lancaster était surveillé par J.Edgar Hoover, car ce dernier le considérait comme une menace pour la sécurité des États-Unis à cause de ses penchants sexuels) et sa famille révélèrent qu'il avait connu des phases de dépression et eu une vie sexuelle de « prédateur », incluant de nombreuses relations homosexuelles. Il posa nu également pour plusieurs photographes.*]

* Si vous êtes sages, l'une de ces photos à 18 heures !

Le Guépard
Fasciné par Helmut Berger (Violence & Passion)

1 commentaire:

Alex H a dit…

Un acteur parfait.
Qu'il se soit frotté à l'homme me fait plaisir.