Le blog quotidien - non hétérophobe - de
Silvano Mangana. Maison de confiance depuis 2007.


Tombe, Victor !

vendredi 5 août 2016

Inachevé


Vraiment, je ne comprends pas : l'intention est vraisemblablement de faire "époque".
Las, le digicode, à gauche, date terrrrrrrrrrriblement le cliché (c'en est un, en l'occurrence !).
Je vire l'objet "moderne", mets en sépia, bidouille un petit peu et hop !
Mais je n'ai pas le logiciel permettant de vieillir davantage l'image ; de la "salir".
Mais c'est déjà mieux, non ?


 Si vous avez l'outil ad-hoc, envoyez-moi votre version à detoizamoi@aol.com

7 commentaires:

joseph a dit…

Déjà comme ceci votre art s'étale!

Roland a dit…

Une image incomplète : où est le marchand de quatre saisons qui installait son chariot à côté de ce vendeur ?

Bive a dit…

quoiqu'il en soit, il est à croquer comme du bon pain ce jeune homme !

Silvano a dit…

Roland, depuis quand vend-on des saisons ?
Oui, Bive,connaissant l'appétit de mes lectuers, je n'insère que des jeunes hommes à croquer.

paul c. a dit…

Le marchand des quatre-saisons ( locution nominale désuéte) est un marchand ambulant qui vend dans les rues , en les transportant sur des voitures à bras , des légumes et des fruits .

Ce ne semble pas être le cas de ce beau jeune homme.

Silvano a dit…

paul c. et Roland : merci de nous parler d'un temps que les moins de vingt ans etc.

Roland a dit…

Il n'était pas rare d'observer, il y a quelques années..., les marchands des quatre saisons, rue Rambuteau. Je pense à un marchand âgé, qui ne proposait que des fruits de saison...Son activité rendait hommage au "ventre de Paris", avant le transfert des Halles.