Le blog quotidien - non hétérophobe - de
Silvano Mangana. Maison de confiance depuis 2007.


Tombe, Victor !

mercredi 5 octobre 2016

Au Café Florian de Venise...


même le pastis a de la classe (et un prix prohibitif) :


Merci à Roger B., lecteur aux aguets.

2 commentaires:

Anonyme a dit…

Giordano BRUNO était en sécurité à Venise. Il aurait été bien inspiré d'y rester !
Roger

Alex H a dit…

Un café en terrasse du Florian, en tout début de matinée, avant l'arrivée des troupes d'envahisseurs, c'est incomparable. Après, il faut prendre la fuite.