Le blog quotidien - non hétérophobe - de
Silvano Mangana (Louis Arjaillès, aussi). Maison de confiance depuis 2007.


Tombe, Victor !

Tombe, Victor !
" Tendre, émouvant, ensoleillé, universel "

vendredi 23 décembre 2016

Retour en grâce

Bauke van der Zijpp (pas Basque) par Jasper Rens van Es
Le béret basque, longtemps connoté "vieux con", appartenant à un passé poussiéreux, même s'il fit fantasmer les amateurs de scouts à peine pubères, refait surface.
Il faut être tout de même joliment fait, comme le jeune homme ci-dessus, pour l'arborer avec grâce.
Dans ce cas, une réussite.

4 commentaires:

Roland a dit…

Col rond, cravate en laine...J'espère que le pensionnat le libérera rapidement, afin qu'il puisse crier Noël avec les lecteurs de Gay Cultes.

Esta Noche a dit…

En la matière, les réussites sont rares.

Pierre a dit…

J'en porte depuis longtemps (tout jeune homme), en noir, rouge, bleu marine ou écossais, ayant toujours aimé porter des chapeaux de toutes sortes. Le béret (pur laine) a deux avantages : 1°) il est chaud en hiver et protège du soleil en été, 2°) il peut se porter de plein de manières différentes et gracieuses. J'ajoute l'avantage d'en porter à l'étranger. Cela attire regards et sympathie, et je lui dois des bonnes fortunes...

Silvano a dit…

Je suis sûr que le béret vous sied à ravir, Pierre. En ce qui me concerne, je n'ai pas une tête à couvre-chefs, hélas.