Le blog quotidien - non hétérophobe - de
Silvano Mangana (Louis Arjaillès, aussi). Maison de confiance depuis 2007.


Tombe, Victor !

Tombe, Victor !
" Tendre, émouvant, ensoleillé, universel "

mercredi 30 novembre 2016

" Savez-vous...

Will McBride







que
vous avez
d'énormes qualités ? "

Une excellente idée

Mais attention,
ce modèle de rasoir,
dit coupe-chou, doit être
manié avec d'infinies précautions.

L'Italie pleure son cinéma

Un cinéma, à Rome, en 1955. Ne le cherchez pas, il est mort et enterré.
Le cinéma italien fut l'un des meilleurs du monde de la libération à la moitié des années 80. L'empire médiatique édifié par Silvio Berluconi, la multiplication des chaînes de télévision (affligeantes de vulgarité pour la plupart), le manque de soutien de l'état (et pour cause !) ont eu raison de ce qui fut autrefois un fleuron du septième art.
Ainsi, au hasard d'une promenade dans Rome, on sera bien en peine de trouver un salle de cinéma : les survivantes se comptent sur les doigts d'une main. En France, l'exception culturelle a permis de maintenir production et distribution cinématographiques bien au-dessus de l'état où elles se trouvent par-delà les Alpes.
En ce sens, le départ annoncé de Matteo Renzi, qui a considérablement augmenté le budget de la Culture, donne lieu à toutes les inquiétudes.

Le projectionniste du cinéma ci-dessus et son fils

Viva il Papa !

Jude Law dans The young pope, la série réalisée par Paolo Sorrentino

mardi 29 novembre 2016

Vue partielle


À l'ancienne

Aldo Fallai - Nairobi 1980

Shameless : une série très "hot"

Cameron Monaghan, "Ian"

La présence de William H. Macy en chef de famille de cette série très débridée vaudrait à elle seul que l'on s'y intéresse. Mon filleul a attiré mon attention sur Shameless à l'issue d'une projection de Boogie Nights, le film culte de de Paul Thomas Anderson : "De plus, tu craqueras sur Ian, le personnage gay récurrent !"
En effet, m'étant mis en devoir d'en savoir plus, les multiples éléments disponibles sur la toile sont motivants !
N'écoutant que ma conscience professionnelle, je vais m'intéresser à Shameless de beaucoup plus près.
Et, notamment, au personnage de Ian, interprété par le joli rouquin Cameron Monaghan.


Un personnage gay très sympathique
Extraits :



Conscrits

Fort Carré, Antibes, fin des années 20

lundi 28 novembre 2016

Jeune homme nu se prélassant

Photo Jeremy Kost

Si tu te taches,

tu la vois, celle là ?!

Automneries

Seyant


Le jeune homme qui m'est le plus proche, du fait d'une notoriété nouvellement acquise qui le conduit à devoir se présenter fréquemment en public, abandonne peu à peu ses tee-shirts informes  pour des chemises claires et des pulls bien coupés. De plus, lui qui, désireux de se vieillir (quelle idée !) ne se désherbait que rarement, semble avoir renoué avec le rasoir que je lui avais malignement offert en avril dernier pour son anniversaire. 
Je vais finir par le trouver beau. 
Le garçon de la photo (glanée) n'est pas mal non plus.


Stritart


 
Si, comme beaucoup, je trouve hideux les tags qui polluent un peu partout notre environnement, véritable insulte à l'esthétique, j'aime bien les graffiti "à message" qui en disent long sur l'état de notre société. Celui-ci est suffisamment explicite.




 

 Intempéries


Le ciel, par-dessus nos toits, est, à l'heure où je rédige, si gris, si sale.
Un peu partout, les éléments se déchaînent, entraînant les inondations et leurs conséquences sur les populations qui font l'essentiel de nos journaux télévisés.
Sur l'image ci-dessus, un automne radieux en tous points, pour rêver.



Aznamour


Dans le contexte actuel de nuages noirs en tous genres, reste, heureusement, la musique pour nous soutenir. Elle m'accompagne à toute heure de la journée, canzone italiennes, moments musicaux schubertiens, chansons d'Aznavour que je redécouvre, lui, qui, quand on lui demande quels sont les disparus qui lui manquent le plus, répond spontanément Brialy et Thierry Le Luron. Ce grand monsieur de la chanson n'est apparemment pas homophobe.

 

Passata di pomodoro


Kirk Douglas et Sophia Loren en pleine "spaghetti party".
Une bonne "pasta" peut également nous consoler des vicissitudes de l'existence : c'est le plat convivial par excellence. On doit toujours en avoir dans le garde-manger : quand l'affamé débarque après sa partie de foot du mardi, je sais pouvoir calmer son grand appétit avec des rigatoni al pomodoro, car, outre les précieuses pâtes, j'ai toujours en réserve une sauce tomate maison, si simple à préparer et tellement meilleure que les brouets industriels. Une boîte de tomates pelées (d'Italie, bien sûr !) à laquelle on ajoute un peu d'ail, du basilic ; on fait mijoter, on amalgame à la "girafe", on réserve au frais avant l'invasion,  et basta cosi !


Tiens, pour conclure, très belle version piano-voix d'une très grande chanson :


Rame

Voilà qui serait de nature
à me réconcilier avec le
métropolitain, à supporter
la vétusté des voitures et
le bruit assourdissant du train
sur les voies de la ligne que j'emprunte
habituellement, mais, à présent,
le moins souvent possible.

Résultat des élections du dimanche 27 novembre 2016

C'est la droite qui a gagné.

Note du 29 novembre : vu le nombre considérable d'internautes ayant consulté ce court billet, je suis ravi d'avoir pu permettre la diffusion de cette information essentielle.

dimanche 27 novembre 2016

Bichonnez-le !


Le beau Chris

Bon dimanche !
Deux photos déjà anciennes de Chris Rayner, modèle britannique né en 1990

16 ans et tous ses muscles, tout son talent, sa grâce


Le temps passe vite : Arcadian Broad, alors élève de l'école de ballet d'Orlando, a aujourd'hui 20 ans, et vole (littéralement) de succès en succès.
En 2012 il stupéfiait jury et spectateurs du Festival international de ballet de Miami avec ce solo qu'il avait lui-même chorégraphié.

Garçon lisant

Henri Lebasque | 1865-1937

samedi 26 novembre 2016

Quel beau...

sourire !

Ne pas déranger

Guthrie, Texas | 1986 | © Mitch Cullin

Cadeau : un Adam au paradis



Ces Klavierstücke (pièces pour piano) de Brahms ont rarement été aussi bien servies.
De la jeune génération d'interprètes, Adam Laloum émerge : impliqué, modeste, sans affèteries.
Quant au talent, je vous laisse apprécier.

À Sienne


In Osteria Le Logge, Siena | Vittoria Iguazu Editora, 2016

C'est vous qui voyez :





Certes, si l'on n'adhère pas aux idées de droite, on peut se dire qu'après tout, ces messieurs n'ont qu'à se débrouiller avec leurs sympathisants et militants.
Je me permets cependant de remettre en mémoire de mes lecteurs de ce camp-là (j'en ai, si !) la belle affiche apposée en son temps par Act Up.


vendredi 25 novembre 2016

GC Déco : l'épure (2)


Le "tumbleur" qui a posté cette image précise :
"pour gays ayant bon goût".
À vous de voir.

L'ange du jour, bonjour !

Otto-Valter Väinaste par Eric Sposito

GC Déco - L'épure (1)



Ces lignes "minimalistes" me reposent du fouillis dans lequel je vis.
Je me ressaisis parfois : après des semaine de procrastination, j'entreprends un nettoyage de printemps automnal, j'emplis une pleine poubelle de 50 litres de paperasse inutile accumulée.
Deux jours après, le papier, ce satané papier, reprend le pouvoir sur ma table de travail.
Je prends une revue, du genre Ideat, et je rêve d'espaces quasiment nus, là où la poussière ne sait où se poser. 

Nota : pour la 5ème ligne, ne vous ruez pas sur les commentaires : j'ai fait exprès.

Le ciel, par-dessus les toits...

Photo d'automne de Marie-Paule Belle

jeudi 24 novembre 2016

Il faudrait peut-être...

prévenir ce jeune homme...


que son copain est
sorti depuis une bonne demi-heure.

Dargelien


Ce garçon, Louis Prades, m'évoque ici le Dargelos de Cocteau :
"Il était beau, de cette beauté d'animal, d'arbre ou de fleuve, de cette beauté insolente qui semble s'ignorer et n'a besoin que d'apparaître pour convaincre."

Frissons garantis

Milano

Le Duomo vu du "Museo del Novecento"






Je ne me suis jamais arrêté à Milan.
Tout juste le temps de rejoindre le Lac Majeur ou Come.
Je comblerai cette lacune pendant les fêtes de fin d'année, quand il faut fuir Paris.

Quand j'avance...

Un "créationniste" futur vice-président des Etats Unis d'Amérique.
Entouré de membres du Tea Party et autres fascistes.
Le tout chapeauté par un individu en tous points rétrograde.
J'ai parfois du mal à rester optimiste.




mercredi 23 novembre 2016

La tenue d'extérieur de Santy


Photos Santy Mito à Santiago Nacaltepec, Oaxaca (Mexique)


Trop élitiste


Le terme étant devenu un gros mot, l'agence de top-modèles Élite envisage de changer de nom.

La tenue d'intérieur du beau Matt

Très chic !
Soyons futiles un instant.
Comment vous habillez-vous dans l'intimité (pardon aux naturistes, ceci est une chronique very fashion) ?
Un artiste aujourd'hui millionnaire me recevait, à l'orée d'une carrière brillantissime, revêtu d'une veste d'intérieur en velours bordeaux portée sur un ample pantalon noir, quand, a contrario, un jeune voisin aujourd'hui exilé sous d'autres plafonds, m'accueillait en short, t'shirt, claquettes aux pieds. Il faut être bien balancé pour se permettre ces vulgarités.
J'ai opté, moi, pour un simple "maillot de corps" (pour éviter de répéter t'shirt) et un pantalon en coton un peu lâche, et une sorte de blouson en polaire avec capuche (ça fait jeune !).
L'accorte Matt Woodhouse, ci-dessus, a trouvé la tenue parfaite.
Comme vous le verrez ci-après, ce jeune homme peut bien mettre ce qu'il veut, c'est toujours parfait.
Énervant.

Ça, c'est très bien aussi.

Finalement, là, c'est encore ce que je préfère.

La tenue d'intérieur d'Hippolyte

Il s'appelle Hippolyte Simon et ne lave pas ses baskets.
Certes,
c'est un peu négligé.
Mais la référence au grand
compositeur italien me rend ce
garçon immédiatement sympathique.

Je ne fais que ça

Place de la République, Paris | Photo

mardi 22 novembre 2016

Couvrons-nous !

"J'ai bien fait de mettre un chapeau, il fait frais et humide."
Douce fée,
change-moi 
en grenouille, 
s'il te plaît !
S.

Joli pugilat

Je fais dans le moderne aujourd'hui,
mais avouez que les photos d'Herbert List,
ici en balade au bord de la Baltique en 1933,
étaient plaisantes.


Et puis, hein, on sait ce que c'est :
ça commence par un "fight", et ça
finit au septième ciel.

Institution parisienne





Célèbre, de nos jours, pour son "canard au sang" et ses prix prohibitifs, le restaurant À la tour d'argent n'est pas né d'hier.
À preuve cette antique photographie : si l'on y pratique aujourd'hui le "coup de bambou", l'endroit tenait, en d'autres temps du... coupe-gorge.
Le patron de l'époque (et la matrone que l'on distingue derrière la vitre) ne donnait guère envie d'y festoyer.
Allez hop, tout le monde au Bouillon Chartier !

Sauve qui peut !

Brochette humaniste à la "Manif pour tous" - Wauquiez (très) à droite sur la photo.
Fillon, qui vota contre la "dépénalisation" de l'homosexualité en 82, contre le Pacs par la suite, et, bien sûr, contre la loi validant le mariage pour tous, est un ardent soutien de la "Manif pour tous". Les grands humanistes Wauquiez, Ciotti, Longuet et consorts le soutiennent pour le deuxième tour de la primaire de la droite et d'un centre introuvable.
Aujourd'hui, bien que l'on sache que rien n'est joué six mois avant un scrutin de cet ordre, il apparaît néanmoins probable que cet homme - entouré de ces grands esprits - sera le prochain Président de notre République à bout de souffle.
Fait vraiment frisquet ce matin.

On va gagner ! On va gagner !

lundi 21 novembre 2016

Des pleins et des déliés*

* Je mesure
à quel point
c'est désuet :
mis à part les
plus âgés des lecteurs
de ce journal numérique,
qui sait de quoi il s'agit ?

Ayant vécu une préhistoire
où l'on nous interdisait d'utiliser
des stylos-à-bille (au Maroc en tout cas),
j'ai encore en moi l'odeur de l'encre violette
et de la colle en pot qui fleurait bon l'amande douce.

Mais je vous perturbe, et ne voudrais pas vous priver de l'intense émotion que ne manquera pas de provoquer l'image ci-dessus, dont j'aimerais bien qu'elle fût prise chez moi.
Mais non.

Anges d'avant

Photo Montague Glover