Le blog quotidien - non hétérophobe - de
Silvano Mangana (Louis Arjaillès, aussi). Maison de confiance depuis 2007.


Tombe, Victor !

Tombe, Victor !
" Tendre, émouvant, ensoleillé, universel "

jeudi 5 janvier 2017

Au "Novecento", Milan(o)

Sculptures de Fontana et Marini, huile sur toile d'Aligi Sassu
Je l'écrivais ici lundi dernier :
je fus surpris, passant, le même jour, de la Pinacothèque Brera au Musée du "Novecento" (qu'il faut, en France traduire par "années 1900", et, donc XXè siècle) de constater combien nos contemporains ont bien peu mis en valeur la beauté masculine, quand Buonarotti et consorts l'exaltèrent à l'époque baroque.
J'ai toutefois relevé cette présentation "en niche" où se côtoient, de gauche à droite, un buste de femme (1931) de Lucio Fontana, un buste de Lucosius, et des "gens" (respectivement en 1935 et 1929) de Marino Marini (non pas le créateur de la chanson Bambino reprise par Dalida, mais le sculpteur, également né en Toscane), ces deux dernières oeuvres venues du Musée Marino Marini de Florence.
L'oeuvre de Marini est très intéressante, dont divers exemplaires sont actuellement présentés aux visiteurs de ce Musée.
Au-dessus, une huile sur toile d'Aligi Sassu, peintre et sculpteur milanais, intitulée I Dioscuri.

J'ai également apprécié cet Angelo ribelle su fondo giallo (1950-52) d'Osvaldo Licini 
Un "ange rebelle" : je ne pouvais l'ignorer !


Le Museo del Novecento propose par ailleurs de nombreuse œuvres de Boccioni, Campigli, Giorgio de Chirico ou de Janis Kounellis (les fameuses roses) dignes du plus grand intérêt.
C'est son architecture qui marque d'emblée le visiteur, dont le grand escalier en spirale, en clin-d'oeil au Musée Guggenheim de New York.
Pour l'Histoire, c'est du balcon de cet édifice en surplomb de la Piazza del Duomo, initialement Palazzo dell' Arengario, que Mussolini haranguait les foules à l'époque du fascisme.

Le Musée surplombe la Piazza del Duomo
.

3 commentaires:

Jules D. a dit…

Tous mes voeux, Sylvano, et merci pour ces carnets de voyage qui donnent envie de fuir le bureau !
Jules

Anonyme a dit…

Aligi Sassu n'est pas Sarde?

Silvano a dit…

@Truc, euh, machin : né à Milan d'un père Sarde. Italien quoi qu'il en soit.