Le blog quotidien - non hétérophobe - de
Silvano Mangana (Louis Arjaillès, aussi). Maison de confiance depuis 2007.


Tombe, Victor !

Tombe, Victor !
" Tendre, émouvant, ensoleillé, universel "

jeudi 30 mars 2017

Tab Hunter : presque star et entièrement gay

Tab Hunter (ne pas confondre avec le Jeffrey du même nom, très beau également) fit partie de cette génération d'acteurs au physique avenant qui attirèrent les foules à la fin des années cinquante, et dont certains accédèrent au statut de star planétaire. Sans que sa gloire ne fasse ombre à celle d'un Paul Newman, ou d'un James Dean, le beau Tab fit battre le cœur des midinettes au fil de bluettes dont peu laissèrent leur trace dans l'histoire du cinéma. Mais sa propension à tomber la chemise pour dévoiler un corps des plus comestibles ne fut pas pour rien dans son succès auprès des gens de goût.
Dans Tab Hunter Confidential, le film de Jeffrey Schwarz tiré de son autobiographie, l'acteur revendique pleinement son homosexualité, expliquant combien sa différence lui valut, dès qu'elle fut répandue, les pires difficultés à mener sa carrière. Moins connu que son confrère (en tous points) Rock Hudson, le beau Tab fut désigné comme victime expiatoire par les tabloïds, ce qui permit de déplacer le projecteur qui aurait pu mettre en lumière les inclinations d'un Hudson méga-star. On sait que le grand public n'apprit la "gayté" de ce dernier qu'au moment où le SIDA le frappa.
Tony et Tab : une liaison bien cachée
Tab Hunter, finalement, ne s'en tira pas si mal, parvenant à dissimuler, grâce à de savants subterfuges, sa longue liaison avec Anthony Perkins, psychopathe préféré du grand Hitchcock.
Par d'autres sources, anciennes, - je ne sais s'il en est fait référence dans le doc que je n'ai pas encore vu - j'avais cru comprendre que Rudolf Noureev ne fut pas insensible au charme de l'acteur.
Dans le film de Schwarz, Tab Hunter, vieillard portant encore beau, est un témoin essentiel de la vie d'acteur homo dans un Hollywood où prédominaient (où prédominent encore) pudibonderie et hypocrisie sur le sujet.

Sa propension à tomber la chemise...

Tab Hunter Confidential
DVD édité par Outplay
Film annonce :



Une excellente critique de DVDCLASSIK (site hautement recommandable par ailleurs) ici : clic.

4 commentaires:

Esta Noche a dit…

Deux étoiles du "celluloid closet".

Et tant d'autres ! J'ai appris récemment que Raymond Burr avait vécu lui aussi une double vie. Qui l'eût cru ?...

roijoyeux a dit…

Bonjour Silvano, le DVD ne parle pas de la liaison avec Rudolf Noureev ... J'ai vu le documentaire il y a quelques mois, c'est très beau mais je m'attendais à plus passionnant vu la bande annonce, très pudique comme quand il parle de sa relation avec Norman Bates ou plutôt Anthony Perkins ...

Silvano a dit…

roijoyeux : peut-être ne s'agissait-il que d'une amitié (Noureev)...

roijoyeux a dit…

sur youtube il y a une interview de Tab Hunter qui dit qu'il a bien eu une brève aventure avec "Rudy" mais "it was left out", ils ne l'ont pas mis dans le DVD car ils n'ont pas pu tout mettre, ils ont dû choisir ... mais Tab dit qu'il a bien connu Rudy quand il était dans le Sud de la France ...

moi j'ai vu le DVD on comprend qu'il a eu de nombreuses brèves aventures avec des hommes très divers ... ils ont dû choisir que ce qui ont compté et duré plus qu'une nuit ou quelques jours ...