Le blog quotidien superfétatoire et sporadique de
Silvano Mangana. Maison de confiance depuis 2007.

jeudi 23 octobre 2014

Ah, le beau gredin !


Petits divertissements entre amis


Modèles : Axel Jonssons, Jules Raynal, Thomas Bukovatz, Alexis Le Carbonnier
Photographe : Michelle Du Xuan
Je verrais bien ces accortes jeunes gens dans un péplum bien gay.

"Aimes-tu les films avec des gladiateurs ?" (rediffusion)


Cette question "culte" est adressée par le commandant de bord du film Y a-t-il un pilote dans l'avion ? (Airplane-1980) au garçonnet qui visite la cabine de pilotage.
Jusqu'à ce qu'il soit détrôné par le "spaghetti western", le péplum fut l'une des ressources principales de Cinecittà, les studios de la banlieue de Rome, autrefois prestigieux où vinrent tourner maints grands réalisateurs américains le ruineux Cléopâtre de Mankiewicz entre autres.

Steve Reeves et le réalisateur Pietro Francisci.

Les décors grandioses laissés sur place par les productions les plus onéreuses furent rentabilisés largement, servant de toile de fond à des "péplums" (du nom de la seyante jupette portée par les héros) tournés à la chaîne avec les mêmes immuables premiers rôles dont le plus célèbre fut Steve Reeves, issu des milieux du culturisme tout comme Mark Forest ou Alan Steel dont le pseudonyme cachait des patronymes très italiens.
Giulano Gemma, joli blond musclé sans excès, garda le sien, lui, y compris pour tourner toute une série de westerns qui firent la joie des spectateurs du samedi soir avant que le grand Sergio Leone ne vienne signer quelques chefs-d'œuvre, et secouer un western américain agonisant.

On notera le geste viril de Giulano Gemma, au centre (Les Titans, Ducio Tessari - 1962)

Les péplums de série Z firent les délices de la génération de gays qui fréquentaient les salles obscures au cours des années soixante et 70.
Si les fauteuils de velours rouge pouvaient parler, nul doute qu'ils diraient avoir vu naître les premiers émois d'adolescents sensibles lors des projections de ces films mythiques...

Extrait fort intéressant des "Titans" (Arrivano i titani) de Ducio Tessari :



Belle allure



dimanche 19 octobre 2014

Oh oui, folâtrons à travers champs et forêts !

Un jeune camarade me voyant préparer ce billet : "C'est gay à mort, cette photo !"
Pas du tout.

Quand on brûlait les gays

"Le 4 janvier 1750, Bruno Lenoir et Jean Diot étaient arrêtés avant d’être condamnés à mort, pour être exécutés quelques mois plus tard. C’est bien à Paris que cette infamie a eu lieu et c’est à Paris que nous affirmons aujourd’hui que plus jamais notre ville n’acceptera la moindre forme d’homophobie."
Anne Hidalgo, Maire de Paris, inaugurant officiellement cette plaque, samedi 18 octobre 2014. 

Pour en savoir plus sur l'affaire Lenoir-Diot, on lira l'excellent article de J. Christophe Plot ici : clic


Faut-il rappeler que l'homosexualité est toujours condamnée par de nombreux pays, dont certains la punissent de mort ?
Dans notre belle France même, lors du vote de la loi sur le PACS, en 1999 (au moyen-âge ?), on entendit, dans les manifestations des opposants à la loi vociférant : 
"les pédés au bûcher !".
C'est la même composante de la population - une minorité agissante - qui défile de nos jours sous la bannière de la "manif pour tous".
Faut-il rappeler, aussi, qu'il fallut attendre l'arrivée de Mitterrand au pouvoir, en 1981, pour que le mot "délit", accolé au terme "homosexualité", soit, sous l'impulsion de Me Badinter, rayé du code pénal ?
Le danger n'est pas pour autant écarté de voir resurgir le spectre de l'intolérance : l'abstention fait le jeu de nos pires ennemis, ne l'oublions pas.   

Grasse matinée ou non...

je
vous
souhaite
un...

Bon dimanche !

Milan, oh !

C'est un détail de la façade du "Duomo" de Milan(o).
Le jeune F. m'ayant entendu prononcer le nom de l'édifice, l'a transformé en "doux homo".
Il en rit encore.

Ah, Rupert !

Rupert Graves dans Chambre avec vue de James Ivory (1985)

samedi 18 octobre 2014

Peter

par Sundown Photography

Mise à jour


Chaud pour la saison

Photo William Glandberger
Davidinbrooklyn - Flickr - La parapluie ne devrait pas s'imposer.

Météo France a prévu un temps beau et chaud pour la saison : profitons de cette fin de semaine ("weekend" pour les anglophones) pour nous aérer.

Avec, dans les écouteurs, ce cher Arthur :


Mehdi Douache - Animation image Jiès Cléodore

vendredi 17 octobre 2014

*... se ramassent à la pelle


*Les feuilles mortes, bien sûr !
Photo illustrant la pochette du disque du groupe Mecano No pintamos nada |
Un Komsomol, photographie par Arcady Shaikhet, Balakna, 1931.(recadrée), me dit-on.

Ailleurs*


*Vous aurez remarqué le soin tout particulier que j'ai apporté au choix des titres de billets de ce vendredi et leur pertinence.

Là-bas


Nulle part


Alonzo King Lines Ballet