Le blog quotidien - non hétérophobe - de
Silvano Mangana (nom de plume Louis Arjaillès). Maison de confiance depuis 2007.

"La gravité est le plaisir des sots"
(Alexandre Vialatte)


Tombe, Victor !

Tombe, Victor !
" Tendre, émouvant, ensoleillé, universel "

mardi 31 juillet 2018

lundi 30 juillet 2018

Dis, quand reviendras-tu ?


Brugnon


Éloignons les nuisibles !

Il est pas cool, le XXIè siècle ?

Apéritif à Lucca, Duomo (centre historique, donc) - 5 euros
Chaque séjour au-delà des Alpes me réserve son lot de nouveautés, heureuses ou malheureuses. J'apprécie toujours autant le service italien dans les bars et restaurants, toujours aimable, attentif sans obséquiosité. La générosité qui veut qu'une boisson alcoolisée soit toujours accompagnée de comestibles, (en abondance, souvent) nous éloigne beaucoup de la coupelle de cacahuètes ou de chips servie (et pas toujours !) avec l'apéritif hexagonal.
Las, je l'ai noté ici maintes fois, force est de reconnaître que l'Italien est excessif dans le positif comme dans le négatif.
Ainsi, j'ai été sidéré de l'arrivée massive des tatouages sur les épidermes de nos voisin transalpins : ici, on ne fait pas dans le détail, certain(e)s ayant choisi d'être ainsi décorés de la tête au pied, par des motifs d'un goût souvent douteux.
Port d'Ischia après la pluie
De même, la "connexion" permanente via les smartphone et les tablettes est devenue vice national.
Dans un restaurant sur le port d'Ischia, où il était si bon d'écouter le clapotis des vagues, d'admirer un coucher de soleil irisé d'après la pluie, un trio de jeunes s'installa à la table voisine : deux filles ultra "fashion" et un garçon sensible très (mal) "looké" à peine assis, se mirent en devoir de s'auto-portraiturer pour leurs "insta." respectifs en prenant des poses de top modèles, moues "kimkardashiées" à l'appui. Je les observai en scrutateur des mœurs du temps, sans laisser paraître mon effondrement. La séance dura environ une quinzaine de minutes, jusqu'à l'arrivée des pizze, lesquelles eurent droit également à leur immortalisation par "pic" véhiculée jusques aux foules d'adeptes en extase supposée.
Adepte de Mister Bean, je me mis en devoir d'exécuter une série de "selfies" très "moi aussi, na nanère !" me livrant à un medley de mes grimaces les plus immondes, pour le plus grand plaisir de mes voisins, hilares, et d'Amedeo, maître des lieux*.
Les trois stars ne levèrent pas les yeux sur ce show exceptionnel, et pour cause : chacune d'elle engloutissait machinalement sa pizza les yeux rivés sur son précieux petit rectangle magique.
Le comble me fut asséné deux jours plus tard chez Coquille (oui, avec un q), restaurant "à la mode", et qui le mérite : cuisine raffinée et décor somptueux sous les étoiles.
Une grande table me faisait face où avaient pris place des filles très "bimbo" néanmoins mères de familles avec leur progéniture.
Un môme de six-sept ans tournait autour de la table, portable en main, absorbé par les images diffusées sur son appareil, ou un jeu peut-être.
Mon regard se portait alors sur une poussette garée à droite, en bout de table, où un bébé de quelques mois faisait glisser son doigt avec dextérité sur une tablette !
Si, oui, parfaitement, tout à fait, absolument : je le prouve avec une photo de mauvaise qualité, certes, mais révélatrice !
Elle est pas géniale, cette époque ?

Pendant que maman consulte son écran, bébé, dans sa poussette en bas à droite...
Glossaire (j'ai de plus en plus de jeunes lecteurs paraît-il, mais toujours la vieille garde !) :
"fashion" = mode
"insta" = abréviation pour Instagram, réseau "social"
"pic" = abréviation de "picture", pour photographie
"kimkardashier" = (néologisme de mon cru) verbe du premier groupe : imiter en tous points la madone des réseaux, une dénommée Kim Kardashian (comme son nom l'indique).

* Par respect pour mes visiteurs et pour ne pas polluer ce blog hautement esthétique, je m'abstiens de diffuser ces photos, euh, redoutables.


Ce soir, Riboulet. Les autres jours aussi

Mathieu Riboulet a eu le mauvais goût (pour une fois) de mourir en février dernier. Il est des écrivains qui, quand on les lit, vous font vous interroger sur vos velléités littéraires. Riboulet était de ceux-là. France 3, la chaîne de Plus belle la vie, lui rend hommage, enfin, ce soir, avec le film de Sylvie Blum Mathieu Riboulet, écrivain que l'on dit excellent. Un écrivain, oui.

Mathieu Riboulet, écrivain, de Sylvie Blum (France 2018) 60 minutes.
Ce soir, 30 juillet, à 23.50 (on l'espère !) sur France 3


dimanche 29 juillet 2018

Au secours, je me noie !


De retour

Photo Silvano Mangana - Tous droits réservés monde entier (y compris principauté de Monacu).

Bon dimanche !

Cadeau : JSB, c'est le meilleur !



C'est dingue, on revient toujours à Bach : il y a toujours un bel épi à moissonner dans sa production pléthorique.
Quand c'est joué par Gulda (ne pas confondre avec Gould, qui jouait très bien aussi), ça devient un Bach moderne, toujours d'actualité : normal, ce mec inventa la musique.
Et pour mon retour, je vous ai choisi ce Caprice, où, vous reconnaîtrez, en cours d'écoute, (sauf si vous avez les oreilles ultra bouchées) la pièce qu'un bel adolescent bousille sur un Bösendorfer dans un film récent.
Près de neuf minutes de grande et belle musique, en ce dernier dimanche de juillet, c'est pas du luxe ! 

Castello Aragonese, Ischia


Les plus fidèles se souviennent que je postai il y a peu une photo extraite du Talentueux Mr Ripley où l'on voyait Matt Damon à proximité de cette véritable ville fortifiée qu'il faut absolument visiter quand on se rend à Ischia, la plus grandes des îles de la baie de Naples.
Vers 1300, les habitants d'Ischia se réfugièrent dans la forteresse après l'éruption du mont Epomeo, ce qui permit un formidable développement de l'habitat dans la forteresse qui devint une vraie cité.
Le voyageur sera bien inspiré de prendre son temps pour en découvrir toutes les ressources : églises, couvent de S. Maria della Consolazione avec son belvédère et le cimetière des bonnes sœurs, "Casa del Sole" devenue lieu d'expositions, locaux dédiés à la vinification (le danger des pirates éloigné, vers 1750, les autochtones cultivèrent la vigne) dont celliers et pressoirs, sombre prison créée par les Bourbon de Naples, ancienne tour de guet et de défense, cathédrale de l'Assunta et sa crypte nobiliaire, balustrade panoramique permettant d'admirer Ischia Ponte, le mont Epomeo et la colline de Campagnano...
D'un lieu à l'autre on chemine sur des sentiers où foisonne une végétation toute méditerranéenne : oliviers, lauriers, figuiers, caroubiers, néfliers, grenadiers, figuiers de barbarie, ailantes, faisant quelques haltes (ça grimpe !) pour jouir d'une vue incomparable sur la mer et les îles voisines.
Au fil des pérégrinations, on croise une population de touristes, de celles qui ont choisi de ne pas bronzer idiot.
Les regards se croisent, sourires, connivence, un autre monde.

Fenêtre sur mer
Depuis le belvédère du couvent
Une vigie, près de la tour de gay guet
Trouvez d'aussi beaux et bons babas à ce prix dans nos contrées si âpres au gain !
Toutes les photos de ce magnifique reportage en couleurs sont de Silvano Mangana.
Tous droits réservés pour le monde entier y compris la principauté de Monacu.

Et vous...

que lisez-vous
actuellement ?

mardi 17 juillet 2018

Pause

Je m'absente quelques jours.
Voici quelques anges pour patienter.
Si vous commentez, je publierai dès que possible.










dimanche 15 juillet 2018

Vive les sports nautiques !






L'oisillon sur la branche

Photo Marcus Moller Bitsch
Bon
dimanche !

Cadeau : un peu d'air frais



Arturo Benedetti Michelangeli est LE grand pianiste italien du siècle dernier.
Ses Debussy restent inégalés.
Vous pouvez écouter celui-ci, très court, autant de fois que vous le désirez.
Je vous en prie.

samedi 14 juillet 2018

L'important, en cuisine...

c'est
la qualité
des produits.

Beau lecteur*


* et non Hannibal lecteur (je pouffe !).

Liaison pas fatale

Il faudrait rappeler aux milliers de choristes qui scandent actuellement "on est en finale !" sur les deux notes fa et sol (ou en d'autres tonalités selon les tessitures), qu'il faut faire la liaison entre "est" et "en", comme dans "on étend le linge".
De rien.

" On é han finale, on hé han finale, on hé, on hé, on hé han finale "

 

La France pavoise, mais...


je ne suis pas tout à fait sûr
que ce soit en l'honneur de la Fête Nationale.

Illustration : Claude Monet La rue Montorgueil, fête nationale 

À part ça, il reste plein de Bastille à prendre, bougeons-nous !

vendredi 13 juillet 2018

Bien balancé

JMB (?)

Taillé dans le rock

Damon Albarn (Blur/Gorillaz)

"Entre amigos" : On est amis, non ?

L'ami Brad, lecteur fidèle depuis des lustres, que je remercie vivement, m'a envoyé le lien vers le court-métrage mexicain dont sont extraites les images animées (GIF) publiées dimanche dernier sous le titre Amical dévouement.
Ça s'intitule Entre amigos, le voici :


Vu chez Félix

Dans la production pléthorique du Mexicain Felix d'Eon, quelques perles, comme cette allégorie inspirée.

jeudi 12 juillet 2018

mercredi 11 juillet 2018

Je ne fais que passer



Éclats de vie

Laughing Dionysius Hugh Holland 1995

Tab Hunter, mort d'un "beau blond"

Tab Hunter (né en 1931) est décédé dimanche 8 juillet.
"Beau blond" de service du cinéma hollywoodien des années cinquante, Hunter eut un brillant début de carrière en jouant pour Raoul Walsh et Sidney Lumet.
Ne faisant pas mystère de son orientation sexuelle, l'acteur, sitôt qu'elle fut connue, fut cantonné à des rôles de second ordre et poursuivit essentiellement sa carrière à la télévision.
À celui qui eut le courage de s'assumer, Jerry Schwartz consacra en 2015 un excellent documentaire intitulé Tab Hunter Confidential.
En projet, un film de fiction intitule Tab and Tony, contera principalement l'histoire d'amour entre Hunter et Anthony Perkins, la vedette de Psycho.   


Pour faire comme si...

Plus près de la réalité.

Avec Anthony Perkins