Le blog quotidien - non hétérophobe - de
Silvano Mangana (nom de plume Louis Arjaillès). Maison de confiance depuis 2007.

"La gravité est le plaisir des sots"
(Alexandre Vialatte)


Tombe, Victor !

Tombe, Victor !
" Tendre, émouvant, ensoleillé, universel "

samedi 18 août 2018

Smile


Beau sauvage

Photo Joey Lawrence

Les invasions barbares

Cette photo de Philippe Apatie, photographe habitant Venise est ainsi légendée :
"Chers visiteurs, voudriez-vous trouver la même situation à votre porte ?
( Dear visitors, would you appreciate to find the same situation at your own door ?)"

Photo Philippe Apatie

Cadeau : Adieu, mon bien aimé



Addio, mio caro bene
Addio, dolce mia vita
Io parto
Or vanne
Addio
Parto ma parto in pene che teco resta ognor questo mio cor.
Breve sia la partita poi farò pago allor il tuo desio.
Addio...

vendredi 17 août 2018

Vendredi*


* C'est à double sens :
certes, nous sommes vendredi,
mais je pense surtout à Daniel Defoe
et à Michel Tournier.

Les anges, trop souvent,


se nourrissent mal.

Quand Aretha chantait Leonard Cohen



"Queen of soul", certes, mais Aretha Franklin, qui nous a quittés hier matin à l'âge de 76 ans, a été aussi, à ses débuts, une formidable chanteuse de jazz.
C'est cet aspect de sa carrière que l'émission Retour de plage de France Musique nous a fait découvrir, hier après-midi, en soixante minutes très improvisées mais réactives consacrées aux débuts de la grande chanteuse américaine.
J'y découvris cette splendide Suzanne que je tiens à partager aujourd'hui en hommage à deux immenses artistes.

Chez nos voisins de l'ultra droite

Un Afghan homosexuel se voit refuser l'asile en Autriche parce qu'il "n'agit pas comme un gay".

Dans un rapport rempli de stéréotypes, le fonctionnaire a estimé que cet Afghan de 18 ans n'encourait pas de représailles dans son pays en raison de son orientation sexuelle.
(Via france info, détails : cliquer )

Vous comprenez, un homosexuel, c'est comme ça, et pas autrement : 


jeudi 16 août 2018

Chez le directeur, et vite !


Classieux


Hors des revues en papier glacé,
je me demande où sont les garçons
qui s'habillent de la sorte.
La classe.


Photos via The Young Gentleman's Jounal

Genova

C'est un drame qui m'afflige au plus haut point.
Je pleure toutes les victimes, quelle que soit leur nationalité ou leur origine.
J'ai assisté en ressentant un profond mépris au concours de moulinets des membres du gouvernement actuel de l'Italie.
J'ai noté, au fil des informations, que les représentants locaux du principal parti au pouvoir avaient, il y a quelques mois, considéré qu'il y avait plus urgent à faire que d'engager des travaux sur cet ouvrage.
Affligeant en tous points, oui.

Ouf !


mardi 14 août 2018

Érigé

Oui, je sais,
mais c'est
une bonne photo.
Apparemment, il
s'agit du modèle polonais
Adam Jakubowski, lequel n'hésite
pas à poser très souvent avec son petit copain.
Avec humour :

Andrew et Adam par Jack Pierson

.

À Trieste

Photo Silvano Mangana
Je retournerais bien à Trieste,
ville incomprise.
J'en garde le souvenir d'un étrange séjour.
Je croyais n'être pas satisfait, mais j'ai ressenti un pincement au cœur en la quittant.

Pelvis, etc.



lundi 13 août 2018

Si les salauds vont en enfer...

ça doit  se bousculer à l'entrée de la multinationale Belzébuth & Co.
Je sais : il ne faut pas lire les commentaires au bas des articles sur les sites des organes de presse. Ça vous bousille une journée en deux temps trois mouvements, comme ces phrases puant la haine qui viennent, sur le site de France Info, flétrir (le mot est faible) l'engagement des 500 personnalités qui ont signé une tribune soutenant l'action de SOS Méditerranée et son bateau humanitaire l'Aquarius.
Ces  habitués du café du commerce de l'anonymat garanti dénoncent ce qu'ils croient (ou souhaitent) être un conglomérat de "bobos", alors qu'une simple lecture fait apparaître une liste de personnes de toutes opinions et obédiences (évêques, écrivains, artistes, médecins, membres d'associations diverses, prêtres...) et d'organismes tels que le Secours Catholique !
La lecture des ces sentences à l'emporte-pièce engendre nausée et vomissements. 
Quant à cet appel, il honore ses signataires, parmi lesquels beaucoup de personnes que j'aime.
C'est ici : clic

Encore un lundi

Jonathan Skeesick, modèle et (bien sûr) acteur.

Rigueur, discipline, précision : impressionnant !



Ce sont les élèves, filmés en 2015, d'une université sport-étude de Yokohama  (Japon).

Note : impressionnant, certes, mais relativement inquiétant, comme me le font remarquer deux commentateurs émérites.

Savoir-vivre


dimanche 12 août 2018

Gymnastique érotique

Gymnastes danois (équipe nationale) , photo par Anderson & Low, 1998-2002

Bon dimanche !

de et avec Kyle Thompson

J'ai trouvé...

chaussure
à
mon
pied.

Mais à part ça,
cette Fantaisie en Fa mineur
de Frédéric Chopin me tue depuis toujours (à 5:12 j'entre en transes, si !) :



Cadeau : le pianiste inconnu



De cette interprétation du n° 9 du premier cahier de Musica Callada de Federico Mompou, on ne saura davantage que ces deux mains comme en reptation sur le clavier.
L'interprète anonyme nous fait un vrai beau cadeau.

Le temps des confitures


samedi 11 août 2018

Chaleurs aoûtiennes


Qu'il est agréable de savourer les joies de la nature entre amis en costume d'Adam.
Attention toutefois : respectez les législations et ne vous avisez pas de vous mettre à l'aise là où bon vous semble : ainsi, le 3 août, un jeune allemand de 25 ans a trouvé tout à fait naturel de se dévêtir entièrement et de plonger dans la fontaine dite "des poissons" du très beau parc du Palais Royal de Caserta, le "Versailles italien", non loin de Naples, en présence de nombreux visiteurs.
Appréhendé par la garde à cheval du Palazzo Reale, le jeune homme a expliqué qu'il avait trouvé normal de se rafraîchir quelque peu, vu la chaleur écrasante qui régnait en ces lieux historiques que j'ai visités il y a quelque temps.
Je pense que, tolérant et magnanime de nature, je n'aurais pas protesté et n'aurais pas alerté la police montée.

Les lieux du délit - Photo Silvano



Le pire est passé


La canicule, c'est du passé, nous dit-on.
Certains, comme Kyle Thompson avaient trouvé
un excellent moyen de passer leurs nuits au frais.



Le (beaucoup de) bruit (pour rien) des glaçons

La télé(sans)vision, en ses journaux télévisés, ne peut donner la moindre info sans faire intervenir l'homme ou la femme de la rue.
C'est l'ère du micro-trottoir érigé en mode de communication.
Ainsi, on entend, abasourdis, le quidam interviouvé nous dire que oui, la chaleur est chaude, et qu'avec de l'eau fraîche ça va mieux ; et aussi qu'à l'ombre, on a moins de soleil... qu'au soleil.
Le service public nous offrait avant-hier, un superbe reportage sur... les glaçons. On eût préféré un sujet sur les galçons (depuis l'Italie je roule les r), certes, à ces renseignements présentés comme cruciaux sur la production des cubes de glace de nature à à satisfaire la demande des Parisiens en ces temps de canicule cule cule cule.
En point culminant (et non "d'orgue", bananes !), bien sûr, une prise de sons in-situ avec les citoyen(ne)s nous apprenant (alléluia !) qu'ils en mettaient (des glaçons) dans leurs verres pour rafraîchir leurs boissons.
La sainte parole de mes voisins de caddy m'important finalement autant que ma première grenadine à l'eau, je viens d'opter définitivement pour l'Arte Journal, qui n'use pas de micro-trottoirs, étant à Tf1, France 2 et autres porte-voix de la médiocrité ambiante ce que Courrier International est à Closer.


En flânant dans les rues de Lucca (Lucques)

Photos Silvano, juillet 2018