Le journal quotidien - non hétérophobe - de
Silvano Mangana (nom de plume Louis Arjaillès). Maison de confiance depuis 2007.

"La gravité est le plaisir des sots"
(Alexandre Vialatte)


dimanche 14 juillet 2024

Fou, ce loulou !

Charlie Besso (alias Pelvis Presley), chauffeur-livreur

 Bon dimanche !

Contrairement à ce qui était prévu,
le détachement de l'armée de la Fédération de Russie
ne participera pas au défilé du 14 juillet.

Deux anges en concert

Lucas et Arthur Jussen :
Concerto pour deux pianos de Francis Poulenc
Sinfonieorchester – Frankfurt Radio Symphony Alain Altinoglu, direction Opéra de Francfort-sur-le-Main (All.), mars 2023

Après une telle performance, on a bien le droit de se détendre :


vendredi 12 juillet 2024

Palangre

 Enfants, nous pratiquions la pêche à la palangrotte (ou palangre). Nous jetions nos lignes, bien armées avé des hameçons, sur lesquels nous avions embroché des escavènes*, entre les rochers, jusqu'au fond.

* L'escavène est un ver marin appelé également "demi-dure", je vous jure !

Cinéma d'été à Bologne : Amarcord (Federico Fellini)

Le chef-d'œuvre de Federico Fellini accompagné en direct par l'Orchestre du Teatro Comunale Bologna dirigé par le Maestro TimothyBrock.
Brock a créé un arrangement spécial de la bande originale composée par Nino Rota, à partir de la seule partition originale dédicacée et des bandes des enregistrements de la musique conservées dans les archives de CAM Sugar.
Dans le cadre de l'événement Sotto le stelle delcinema (Sous les étoiles du cinéma) de la Cineteca di Bologna (Cinémathèque de Bologne).

Photos Lorenzo Burlando La Cinémathèque de Bologne fait de cette cité la capitale du cinéma en Italie. Elle effectue en outre la restauration en 4K ou 8K des oeuvres du patrimoine cinématographique mondial.

mercredi 10 juillet 2024

Entre amis

Insolente beauté

C'est en septembre


📽️
L’Académie de France à Rome est heureuse d’annoncer que le Festival de Film de la Villa Médicis (Rome) revient cette année pour sa quatrième édition, du 11 au 15 septembre 2024 !

Le jury de cette nouvelle édition est composé de :

•⁠ ⁠Clément Cogitore, artiste et cinéaste
•⁠ ⁠⁠Vimala Pons (@vimala_pons), artiste de cirque et actrice
•⁠ ⁠⁠Rasha Salti (@rashasalti), chercheuse, écrivaine et commissaire d’art et de cinéma

Parmi les films sélectionnés - bientôt annoncés ! - le jury décernera deux prix : le Prix Villa Médicis du meilleur film et le Prix spécial du Jury.
 

Villa Medici, Roma
Le Festival 2023

lundi 8 juillet 2024

Elvis

Photo Richard Kranzin

Respirer

Kyle Thompson autoportrait

 

Le "Napoléon" d'Abel Gance

 On sait que Beethoven, admirateur de la Révolution française, dédia initialement sa 3ᵉ Symphonie "Héroïque" à Bonaparte. Quand il apprit que le général se faisait sacrer "empereur des français", il déchira la page de garde du manuscrit sur laquelle il avait écrit sa dédicace. Comme le génie de Bonn, je n'ai aucune espèce d'admiration pour les tyrans, quels qu'ils soient. Notre bien-aimé Napoléon mit l'Europe à feu et à sang et plaça sa famille et ses proches à la tête des états conquis à coups de canons, envoya à la mort des centaines de milliers d'hommes au cours des guerres napoléoniennes.
Selon la Fondation Napoléon, peu suspecte de malveillance : 

  • 439 000 soldats et officiers originaires de France sont morts des combats ou à l’hôpital ;
  • Le nombre de 706 000 correspond aux pertes incertaines (prisonniers, rayés, déserteurs, etc.) dont la situation réelle n’a pas été portée sur les registres. Houdaille estime que 300 000 à 350 000 hommes seraient rentrés dans leurs foyers après 1815, sans que l’administration militaire les enregistre.

    Le nombre de 900 000 à 1 000 000 tués constituerait donc le bilan de 15 années de conflit. Peut être établie une moyenne de près de 75 000 tués par an, en notant que les années 1812-1814 furent les plus mortifères, avec près de 50 % des pertes.

    Pour les armées étrangères,
    le total de leurs pertes serait supérieur. Les écarts vont de 1 million à plus de 2,5 millions. Un bilan médian peut être défini autour de 2 millions.

Pépite !

Présentation du film au Grand Théâtre d'Antibes dans les années trente.
La salle devint le Cinéma Palmarium évoqué dans le célébrissime roman
Tombe, Victor !
C'est au Palmarium que Victor et Paul assistent à une projection du film de René Clément Plein Soleil.

NOTA BENE (lundi 14 h 10)
Le film d'Abel Gance sera projeté le dimanche 21 juillet dans mon cinéma parisien préféré,
le Max Linder Panorama
Première partie (3 h 51) à 14 h 30
Deuxième partie (3 h 27) à 19 heures.
Cartes illimitées acceptées pour chaque séance.

dimanche 7 juillet 2024