Le blog quotidien - non hétérophobe - de
Silvano Mangana (nom de plume Louis Arjaillès). Maison de confiance depuis 2007.

"La gravité est le plaisir des sots"
(Alexandre Vialatte)


Tombe, Victor !

Tombe, Victor !
" Tendre, émouvant, ensoleillé, universel "

mardi 20 novembre 2018

dimanche 18 novembre 2018

À quoi penses-tu ?

Label "Fouloulou !" mérité, non ?

Bon dimanche !

Deux choses, vite fait :


 - Je n'ai pu m'associer au mouvement (social ?) d'hier, pour la simple raison qu'il y a déjà longtemps que je débloque.

 - Allez vérifier l'état de vos zygomatiques en voyant le film ci-contre, joyeux melting-pot "frères Cohen-Capra-Lubitsch" mené rondement par le trèèèèèèèèèès talentueux Pierre Salvadori.

Cadeau : whaou, Kissin et Rachma, ça décoiffe !

C'était en 2000 aux "Prom's" de Londres (au Royal Albert Hall).
À l'issue d'un concert triomphal, le jeune Evgeny Kissin offrait  une série de bis qui demeure dans toutes les mémoires mélomanes.
En voici l'un des fleurons, avec ce Prélude en sol mineur de Rachmaninov fougueusement interprété :



Note à 11 heures 15 :
ah bon, on ne conjugue pas "il offra ?".
Tapotant frénétiquement sur les touches de mon clavier d'ordinateur, mes petits doigts grêles ont négligé le i et le t. C'est réparaié.
Et merci à Palomar pour le signalement.

Querelle nord-sud


Lu sur le joli et gentil blog de Tambour Major,
un excellent billet sur le "pain au chocolat" cher à Jean-François Copé (ce qui, déjà, suffirait à vous couper l'appétit) et l'appellation "sudiste" chocolatine.
C'est celle que j'utilise, plus gracieuse, plus fondante, plus musicale, et puis c'est tout.
L'illustration est fort amusante, me gaussé-je.

Comme un parfum d'enfance

Photo David Corvine

Rabat
Les toutes premières lectures,
les toutes premières lettres tracées à l'encre violette.
Les toutes premières gammes.
Les tout premiers émois, 
la toute première impression d'être différent.
Le tout premier regard sur UN autre.
Les tout premiers parfums d'épices incrustés à jamais dans ma mémoire.
Rabat

samedi 17 novembre 2018

Jour de colère


Karl soutient le mouvement, mais il vieillit :
il est persuadé que c'est une journée
d'action pour sauver la marque Diésel
dont il se dit "professionnellement solidaire".

Fou...



Tucker Rajala par Grant Legan
lou
lou,
non ?

林 忠彦

Yukio Mishima par Tadahiko Hayashi ou Kishin Shinoyama 1961 

Court et beau

Une pépite, je ne vous dis que ça :

Mazette !


Portrait of an Artist (Pool with two figures), la célèbre toile de David Hockney, a été vendue chez Christie's (New York) pour la coquette somme de... 90,3 Millions de dollars.
C'est le record pour un artiste vivant, lequel ne touchera pas un cent : il avait vendu sa toile à un particulier au prix de 20 000 dollars.

vendredi 16 novembre 2018

D'hier et d'aujourd'hui

Anonyme français
Etude de nu
Photo © RMN-Grand Palais (musée Magnin)
Jacques Pougnet par Mariano Vivanco

GC Déco : "Fag Corner"

Intérieur chic et de bon goût.
Presque.

Bains

Bill Costa, The Bath, Hommage à Paul Cadmus, 1985
Et oui, en 1985, les beaux gosses se rasaient !

mardi 13 novembre 2018

Corps à modeler

                                             





















Il y a des choses
qui me laissent
coi.


Dévotions

Der Einstein des Sex "biopic" du Dr Magnus Hirschfeld, film de Rosa von Praunheim
Belle image du film complètement raté programmé en 2017 sur Arte.

Bras non raccourci*

Photo Daniel M. Schmude
* ?

lundi 12 novembre 2018

Le souci du détail

Janusz Kuhlman par Stephen Mientus | Avec une ceinture, c'est nettement mieux. 

C'est fou, par les temps qui courent (en pantalons de jogging uniformes), comme on peut s'extasier du bon goût d'un garçon qui a compris qu'un jean sans ceinture ne fait pas le meilleur effet !
J'ai disserté longuement, dernièrement, avec de jeunes apprentis-pianistes, sur le substantif "élégance" et ses diverses applications dans notre vie quotidienne. Ce sont les premières mesures d'un Rondo de Beethoven tout simple qui ont motivé ces explications : jouée sans élégance, de manière scolaire, cette jolie pièce perdait tout son intérêt.
Faire de son quotidien un Rondo de Beethoven joué élégamment : belle règle de vie, non ? 

Rareté


Tamara Karsavina et Vaslav Nijinsky, des Ballets Russes de Serge de Diaghilev, dans Le spectre de la rose à Monte Carlo en 1911.
Rare photo E.O.Hoppe.
Le ballet, inspiré par l'oeuvre éponyme de Théophile Gautier fut chorégraphié par Michel Fokine.
La photo ci-dessous est beaucoup plus connue.



C'est lundi, mon ami !

Jon Herrmann, acteur et modèle pas libre ce soir