Le blog quotidien - non hétérophobe - de
Silvano Mangana. Maison de confiance depuis 2007.


mardi 24 août 2010

Marais marrant

Quand on met les pieds deux ou trois fois l'an dans le Marais, c'est qu'un détour par le Bazar de l'Hôtel de Ville s'est imposé : où trouver, en août, dans un Paris déserté de ses habitants, les "Marie Louise" (ou "passe-partout") nécessaires à la confection des cadres destinés au mur du salon ?
On en profite pour acquérir, après tout le monde, un maillot de bain dont l'acquisition s'avère indispensable à l'approche de quelques jours de vacances en Grèce (mais pas à Mykonos !).
Vient l'heure du déjeuner pour lequel on choisit l'endroit le plus mixte possible de la rue des Archives.
Et là, en ces lieux où tout est habituellement prévisible, et notamment dans les attitudes, les tenues vestimentaires, les conversations, les petits chiens à yeux globuleux, on tombe sur une carte dont le rédacteur s'est lâché en mode humoristique.
Ici, oui !
Sur la carte de ce café qui porte un nom d'arbre à confiture (à crème, voire), on découvre quelques perles qu'on se fait un devoir de partager avec ses lecteurs francophones (ils sont la majorité des lecteurs de ce "blog", même si, on le voit sur le petit globe, là-bas, colonne de droite, ils sont talonnés par les américains du Nord).

Florilège :

Salades :
-Fessebouc (avec du fromage de chèvre !) (bel effort, même si le "fesse" pour "face" est devenu courant.)
-"22, les v'la" (avec... du poulet !)
- "Yapasachéiquéa" (club sandwich suédois, si tu comprends pas, je peux rien pour toi !)
Viandes :
-José Bové's Burger (avec du Cantal, même si la Tome de Laguiole eût été mieux appropriée !)
Moins bien venue, mais pas inepte, on pourra opter pour une tartine Cot Cot (à l'oeuf, course !).
On notera enfin que le Tartare est "tranché à l'Opinel (TM)", ce qui change tout.

Bref, dans un territoire où le top du top de la branchitude est de faire la gueule, on aura souri en attendant de passer commande.
Et in this city-marécage, c'est pas tous les jours !

L'homme à la pipe se retrouve sur la carte d'un resto du pays gay.

Chien parisien en vogue.

2 commentaires:

Nino a dit…

ca va pas faire plaisir à tout le monde !
Mais je suis plutôt daccord.

Kynseker a dit…

Finalement, mes fréquentations étant ce qu'elles sont, je n'ai encore jamais rencontré quelqu'un pour me faire l'éloge du Marais.

Je suis constamment conforté dans mes vilains préjugés...