Le blog quotidien superfétatoire et sporadique de
Silvano Mangana. Maison de confiance depuis 2007.

lundi 15 octobre 2012

Des illusions perdues

Pour un instant de bonheur, quelques spasmes partagés un soir d'abandon, faut-il vraiment s'épuiser à aimer qui ne vous aime pas ?



Téchiné, Mozart, Schwarzkopf, Karajan, belle idée.

8 commentaires:

Xersex a dit…

Cette vidéo est parfaite.

Così fan tutte: l'opera où on peut trouver la vérité de la vie!

Je vais te la voler!

Maxence a dit…

Une lacune à combler, car je ne l'ai pas vu. Mozart est parfait pour ces images.

Pierre a dit…

« Celui qui aime le plus est le vaincu et doit souffrir. / Wer am meisten liebt ist der Unterlegene und muß leiden. » (Thomas Mann, in "Tonio Kröger")

Ce "vaincu", Gaël Morel, est devenu réalisateur et n'a fait que des beaux films ! Tous orientés dans nos orientations.

Quant au "vaincœur" [qu'on me pardonne la licence orthographique], Stéphane Rideau, sa carrière d’acteur a pâti de son image d’icône gay, et c’est grand dommage... mais que pouvions-nous y faire ?

Silvano a dit…

"Gaël Morel, est devenu réalisateur et n'a fait que des beaux films..."
Concernant le plus récent, c'est discutable...

Anonyme a dit…

This Blog was most helpful, your ideas are straight to the point, and the colors are cool too.

Silvano a dit…

Merci anonyme. c'est bien parce que c'est gentil que je publie :-D

Bibliothèque Gay a dit…

A la question, la réponse est : oui ! M., que j'ai aimé ainsi sans qu'il m'aime (comme je l'entendais), c'est pour moi un des plus beaux souvenirs.

J'ai revu "Les Roseaux sauvages" avec mon ami il y a quelques jours (les grands esprits se rencontrent !). Toujours le même enchantement.

Pierre a dit…

@ Silvano : Je ne saurais en discuter… ne l’ayant pas vu ! Après vérification de sa filmographie, j’en étais resté à « New wave ». Ce sont les aléas de la vie des provinces reculées, où ces films ne passent qu’un mardi après-midi et un jeudi matin – quand ils passent...