Le blog quotidien - non hétérophobe - de
Silvano Mangana. Maison de confiance depuis 2007.


lundi 15 octobre 2012

Des illusions perdues

Pour un instant de bonheur, quelques spasmes partagés un soir d'abandon, faut-il vraiment s'épuiser à aimer qui ne vous aime pas ?



Téchiné, Mozart, Schwarzkopf, Karajan, belle idée.

8 commentaires:

Xersex a dit…

Cette vidéo est parfaite.

Così fan tutte: l'opera où on peut trouver la vérité de la vie!

Je vais te la voler!

Maxence a dit…

Une lacune à combler, car je ne l'ai pas vu. Mozart est parfait pour ces images.

Pierre a dit…

« Celui qui aime le plus est le vaincu et doit souffrir. / Wer am meisten liebt ist der Unterlegene und muß leiden. » (Thomas Mann, in "Tonio Kröger")

Ce "vaincu", Gaël Morel, est devenu réalisateur et n'a fait que des beaux films ! Tous orientés dans nos orientations.

Quant au "vaincœur" [qu'on me pardonne la licence orthographique], Stéphane Rideau, sa carrière d’acteur a pâti de son image d’icône gay, et c’est grand dommage... mais que pouvions-nous y faire ?

Silvano a dit…

"Gaël Morel, est devenu réalisateur et n'a fait que des beaux films..."
Concernant le plus récent, c'est discutable...

Anonyme a dit…

This Blog was most helpful, your ideas are straight to the point, and the colors are cool too.

Silvano a dit…

Merci anonyme. c'est bien parce que c'est gentil que je publie :-D

Bibliothèque Gay a dit…

A la question, la réponse est : oui ! M., que j'ai aimé ainsi sans qu'il m'aime (comme je l'entendais), c'est pour moi un des plus beaux souvenirs.

J'ai revu "Les Roseaux sauvages" avec mon ami il y a quelques jours (les grands esprits se rencontrent !). Toujours le même enchantement.

Pierre a dit…

@ Silvano : Je ne saurais en discuter… ne l’ayant pas vu ! Après vérification de sa filmographie, j’en étais resté à « New wave ». Ce sont les aléas de la vie des provinces reculées, où ces films ne passent qu’un mardi après-midi et un jeudi matin – quand ils passent...