Le blog quotidien - non hétérophobe - de
Silvano Mangana. Maison de confiance depuis 2007.


Tombe, Victor !

mercredi 22 juillet 2015

Cadeau : ça, c'est de la cadence !


La "cadence" est au concerto classique ce que le chorus est au jazz : c'est une partie d'un mouvement (le premier, en général) où le soliste joue réellement en solo, sans accompagnement d'orchestre, et peut ainsi montrer sa virtuosité ; comme dans le jazz, ou dans les parties solo des morceaux de Rock, la cadence, au départ, était totalement libre et le soliste pouvait, en respectant certaines règles harmoniques, laisser libre cours à son imagination jusqu'à ce que qu'un trille sonne la fin de la diversion et "rappelle" l'orchestre. Beethoven n'ayant pas apprécié certains délires de pianistes s'écartant un peu trop de sa conception des oeuvres, écrivit lui même des cadences pour ses 5 concertos.
Un Fazil Say aussi inspiré qu'exalté  Capture-maison



On ne sait ce que le génie de Bonn aurait pensé de la cadence composée (ou improvisée ?) par un Fazil Say aussi inspiré qu'exalté : toujours est-t-il qu'au grand dam des gardiens du temple, sans doute, le pianiste turc nous offre ici un très grand moment de piano... moderne !

5 commentaires:

joseph a dit…

Quelle bonne idée de rappeler ce qu'est une cadence! heureusement quelques professeurs poussent leurs interprètes virtuoses à composer leur cadence - au dernier CMIREB , on a ainsi pu entendre de très belles choses surtout dans les concertos de Mozart, imposés en demi finale -

Silvano a dit…

CMIREB ?

Silvano a dit…

Je viens de comprendre ! Cette nouvelle "tendance" à tout "sigler"...

Jay a dit…

J'ai bien aimé sa cadence, qui signe et endosse son génie musical/artistique/instrumental plutôt très rare.

joseph a dit…

Excusez moi , Silvano , la mauvaise habitude belge vis à vis de cette institution que je découvris personnellement en 1964 lorsque J C Van den Eynde remporta le troisième prix de piano!