Le blog quotidien - non hétérophobe - de
Silvano Mangana (Louis Arjaillès, aussi). Maison de confiance depuis 2007.


Tombe, Victor !

vendredi 24 juillet 2015

Coup de cœur

Il y a donc encore des chanteurs sachant chanter, des auteurs sachant écrire, des compositeurs sachant composer : Pierre Lapointe fait les trois avec un indéniable talent.


(...) On embrasse tour à tour des garçons et des filles
Car, pour nous, tout ce qui compte c'est de voir des yeux qui brillent. (...)

Toutes les chansons de l'album Paris tristesse sont de la même qualité.
Pas de clinquant : juste un piano et une voix.

8 commentaires:

Alex H a dit…

Que vous me faites plaisir, Silvano ! J'ai écouté l'album mille fois. C'est un très grand artiste qui mérite d'être aussi célèbre en France que dans son pays.

Anonyme a dit…

Je l'avais vu dans "On est pas couché", il m'avait impressionné et j'ai acheté son CD. Je ne m'en lasse pas.
Antonin

Emmanuel F. a dit…

C'est vraiment très beau, à la fois mélancolique et consolant ; et il y a chez lui une grande franchise dans l'évocation des amours masculines (par exemple dans "Nu devant moi" ou "La plus belle des maisons") qui est vraiment inouïe (au sens propre du terme). J'aime aussi beaucoup cette chanson qui ne se trouve pas sur l'album dont vous parlez, mais qui est une merveilleuse élégie : "Je reviendrai".

Maxence 25 a dit…

Je découvre grâce à vous. J'ai écouté l'album 2 fois hier soir sur Deezer. C'est très beau. Merci Silvano.

Anonyme a dit…

Il tenait une chronique l'été dernier sur France Inter, les "petites morts" (je crois)...de délicieux petits bonbons acidulés...
Elles sont toujours disponibles sur leur site pour ceux et celles intéressés par cette belle personne.
Marie

Silvano a dit…

Oui, Marie : il m'est arrivé d'écouter sa chronique musicale. Je fus long à la détente, ça aurait dû m'alerter, car c'était exactement ce que vous écrivez.

Anonyme a dit…

J'ai entendu que c'était encore confidentiel en France.
Au Québec, c'est une très grande vedette.
Pierre-Louis

Silvano a dit…

Québecois ou non, bienvenue Pierre-Louis.