Le blog quotidien - non hétérophobe - de
Silvano Mangana. Maison de confiance depuis 2007.


Tombe, Victor !

mardi 20 octobre 2015

"Madeleine", émotions


Enfant, j'étais comme amoureux de "Sarita". Cette chanson est gravée en moi à jamais. On l'entend, dans une version instrumentale remaniée par Chaplin lui-même, dans un film immortel, Les lumières de la ville / City Lights (1931) :


4 commentaires:

joseph a dit…

...deux petits chaussons de satin blanc , sur le cœur d'un clown, dansaient gaiement!

Silvano a dit…

Joseph : ?

joseph a dit…

c'est la version française d'un film de Charlot qui a charmé mon enfance... désolé d'être né trop tôt

Silvano a dit…

Pardon, Joseph : je ne voyais pas le rapport avec La Violetera ; ni avec City Lights.