Le blog quotidien - non hétérophobe - de
Silvano Mangana. Maison de confiance depuis 2007.


Tombe, Victor !

dimanche 17 juillet 2016

Cadeau : tout vient de Bach



Et Bach inventa la musique moderne.
J'en suis intimement convaincu.
À l'inverse de Gould, Perahia utilise - avec parcimonie toutefois - la pédale forte, ce qui peut être considéré comme sacrilège par les puristes, lesquels prétendent que les œuvres du Kantor ne peuvent être jouées que sur clavecin ; et d'époque, bien sûr !
Laissons-les à leur chapelle, et jouissons de la merveilleuse sonorité que font naître les doigts du grand pianiste.
Les "baroqueux" en seront pour leurs frais : l'exploitation des formidables possibilités offertes par le Steinway est maintenant largement admise de nos jours ; Perahia, dont il faut absolument posséder l'intégrale des Suites, en fait l'admirable démonstration.

5 commentaires:

Pierre a dit…

Bien d'accord pour Bach, et pour l'évolution et l'invention dans les modes d'expressions. C'est nécessaire à la vivacité de tout art, n'en déplaise aux "puristes" - lesquels ne sont que des intégristes à leur sauce. Tout ce qui reste figé se sclérose et l'âme du vivant (anima) c'est se qui bouge ! Enfin, tous les grands artistes le sont devenus par transgression des "règles établies".

Anonyme a dit…

Beauté à l'état pur.
Je vais m'y poser pour la journée.
Pas pour oublier le petit mec perdu dans son camion fou ;les familles explosées, leur effroi,leurs cris, leurs pleurs, l'absolu désespoir de ceux qui restent.
Ceux de Nice et de partout ailleurs.
Pas pour oublier mais pour leur offrir.
En recueillement, comme une prière de la mécréante que je suis.
Marie

Silvano a dit…

Ah Pierre, vous parlez d'or !
Marie, on peut, en effet, être mécréant (comme nous) et "prier pour".
Et encore merci pour le beau commentaire que vous avez déposé sur le site de l'éditeur.

Jean a dit…

Chaud co pain :

http://65.media.tumblr.com/1840fd8b157fa03194985fce8ebde351/tumblr_n61gvcxVp61rlzc1ho1_500.jpg

merci pour vos billets

Alex H a dit…

Somptueux, merci.