Le blog quotidien - non hétérophobe - de
Silvano Mangana. Maison de confiance depuis 2007.


Tombe, Victor !

lundi 3 octobre 2016

Les yeux au ciel

Parfois, au matin, l'un de ces garçons semblait plongé dans les abîmes de la perplexité. 
" Comment ai-je pu faire ça ? Y ai-je pris du plaisir ? Oui, je l'ai fait, et j'y ai pris du plaisir. Il me faudra une fille, maintenant. Je dois en être sûr. Est-ce- que je reviendrai ici ? Je recommencerai ? Peut-être. "
Le garçon pensait suffisamment fort pour que je l'entende, rompu que j'étais, désormais, à ces indicibles atermoiements . Puis, au moment du premier café, je lisais dans son regard qu'il me reprochait le plaisir que je lui avais procuré. Antoine-Nino, lui, est revenu hier soir. Son sourire fut la première chose que j'aperçus dans l’entrebâillement de la porte qu'il poussa doucement mais fermement pour que je le laisse entrer :
" Salut, je pourrai venir que le vendredi et le samedi. "
(Silvano 2016)

Aucun commentaire: