Le blog quotidien - non hétérophobe - de
Silvano Mangana (Louis Arjaillès, aussi). Maison de confiance depuis 2007.


Tombe, Victor !

Tombe, Victor !
" Tendre, émouvant, ensoleillé, universel "

dimanche 2 juillet 2017

Petit jeu, la soluce


Bravo à ceux qui ont reconnu le Stade des marbres (Stadio dei marmi) du Foro Italico de Rome et ses viriles statues de la période fasciste, massives, sans grâce, pendant italien aux sculptures de l'allemand Arno Breker pour le régime nazi, symbole de l'opposition à "l'art dégénéré" exécré par Hitler et ses complices.
Outre les manifestations sportives, le stade accueille de nombreux concerts, dont celui, jeudi, du chanteur-star Renato Zero.
L'interprète de Cerca mi, chanson sublime au demeurant (reprise par la Diva Mina Mazzini, que je vénère), est le spécialiste des spectacles grandiloquents et tumultueux auxquels je préfère, pour ma part, les thèmes immortels d'Ennio Morricone, lequel, du haut de ses 89 ans, entreprend une nouvelle tournée européenne, dont le concert auquel j'assisterai vendredi.

Le stade en configuration "concert".

Une belle chanson interprétée (presque) sobrement.

Aucun commentaire: